Alpes du Sud : les Assises ouvrent ce lundi

Alpes du Sud : les Assises ouvrent ce lundi

JUSTICE / Trois procès et des affaires de viols, enlèvement, vols, agressions.

 

- Hautes-Alpes -

 

Deux semaines et trois procès en Assises dès ce lundi dans les Hautes-Alpes au tribunal de Gap. Du 20 au 22 septembre, trois prévenus comparaitront pour vol avec arme et séquestration. Dans la nuit du 13 au 14 février 2012, ils se seraient introduits chez un couple de commerçants à Sorbiers. Ils ont été retrouvés saucissonnés et violentés. Plusieurs objets et de l’argent leur avait été dérobés.

Du 18 au 19 septembre, un homme de 46 ans comparait pour le meurtre de Michel Novelli, dans la nuit du 2 au 3 mai 2015 à Serres. Ce Laragnais de 43 ans avait été retrouvé près du torrent de Véragne, à Laragne-Montéglin. Les deux hommes étaient amis d’enfance. Le prévenu s’était de lui-même présenté aux gendarmes, le lendemain des faits. Il avait indiqué où se trouvait le corps.

À lire également >>> Hautes-Alpes : un Serrois mis en examen pour le meurtre de son ami à Laragne

 

De nombreuses tentatives de viol, notamment sur un enfant de moins de 2 ans

Le passif d’Axel Maaziz, ce trentenaire domicilié à La Roche-de-Rame, semble bien lourd au regard des multiples enquêtes qui se sont regroupées ces derniers mois. Un parcours jonché de faits pour lesquels il sera jugé pendant cinq jours devant les Assises des Hautes-Alpes.

Novembre 2010, une ex-compagne âgée de 17 ans à l’époque assure avoir été violée par l’homme. Suite aux faits, elle ne dépose pas plainte. Ces faits sont aggravés d’une circonstance : la jeune femme est handicapée d’un bras.  

Axel Maaziz aurait aussi tenté d’agresser sexuellement, en juillet 2012, une jeune fille qui était en vacances dans les Hautes-Alpes. Elle avait moins de 10 ans. Des faits qu’il aurait réitérés auprès d’une autre victime du même âge, mais cette fois par des propositions sexuelles via Internet et un jeu en ligne. Pour ces faits, il est poursuivi pour corruption de mineur.

Axel Maaziz devra aussi répondre devant la Cour d’Assises des chefs d’agression sexuelle pour un garçon de moins de 15 ans, sur les Hautes-Alpes et dans le Rhône en mars 2013.

Durant ce même mois, c’est une autre ex-compagne qui elle, dépose plainte dans le Vaucluse pour viol. Les enquêteurs procèdent alors à des perquisitions au domicile d’Axel Maaziz, ils découvrent alors de nombreuses vidéos pédopornographiques. Car dans la longue liste des crimes pour lesquels il est poursuivi, il y a aussi cette tentative de viol sur un enfant de moins de deux ans en juin 2013, lors d’une séance de baby-sitting dans les Hautes-Alpes. Tentative qu’il aurait par ailleurs filmée.

 

17 avril 2014 : enlèvement et tentative de meurtre sur une fillette à l'Argentière

Mais c’est un an plus tard que le nom d’Axel Maaziz sort dans les médias : le 17 avril 2014, le trentenaire enlève une fillette de 7 ans à la sortie de l’école à L’Argentière-la-Bessée. Il aurait tenté de l’étrangler, après avoir utilisé un taser contre l’enfant. Un acte qu’il a décrit comme un « coup de folie » aux enquêteurs du pôle criminel de Grenoble.

Selon les expertises menées, Axel Maaziz ne semble pas présenter de troubles psychiatriques. Ce qui le rendrait donc pénalement responsable. Pour les chefs d’accusation de viols et viols aggravées, il encourt 20 ans de réclusion criminelle, mais la perpétuité pour la tentative de meurtre sur mineur. Un procès sur 5 jours, avec 7 experts et 22 témoins appelés à la barre.

À lire également >>> Hautes-Alpes : Tentative d’enlèvement d’une fillette de 7 ans

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios