Hautes-Alpes : les migrants campent entre la Préfecture et le Conseil départemental

Hautes-Alpes : les migrants campent entre la Préfecture et le Conseil départemental

SOCIÉTÉ / Ils dénoncent les conditions précaires dans lesquelles ils sont hébergés par le Conseil départemental des Hautes-Alpes.

 

- Hautes-Alpes -

 

Des tentes installées sur la place Saint-Arnoux de Gap, entre la préfecture et le Conseil départemental. Une trentaine de migrants, dont une majorité de mineurs, campe pour dénoncer les conditions précaires d’hébergement offertes par le département. « Il y en 34 qui étaient hébergés à la salle paroissiale de Veynes. C’est un lieu où on ne peut pas cuisiner, où il n’y a que deux douches et que de l’eau froide. La moitié des jeunes dorment par terre, parce qu’on n’a pas de lit », dénonce Dominique Rougier du collectif « Un Toit, un Droit ».

Face à cette situation, les collectifs et associations ont donc décidé d’investir le centre-ville de Gap, s’installant entre les deux institutions décisionnaires. La plupart reconnaissent l’effort fourni par le Conseil départemental : « Il a accueilli 190 personnes. Il fait ce qu’il peut », nous confie Claude venu donner un coup de main. Beaucoup regrette la fermeté du préfet Philippe Court. « On n'a plus de contact. On envoie des mails, ils restent sans réponse. Les contrôles aux frontières sont durcis », regrette un autre militant.

 

Réquisitionner un lieu

Les associations ont organisé ce jeudi un petit déjeuner et le repas du midi, offrant vêtements et nécessaires de toilettes. Des dons d’entreprises et de particuliers sont attendus. Une opération mise en place pour dénoncer la baisse de l’aide journalière du Conseil départemental. « Avant, ils avaient 12€ par jour. Maintenant, ils n’ont plus que 7€. » d’où une solidarité nécessaire face aux manquements des pouvoirs publics affirme Dominique Rougier :

 

Des associations de soutien demandent la réquisition d’un lieu, comme l’ancienne maison de retraite Bellevue à Gap, qui possède près de 160 places.

La France est responsable de l’afflux de migrants selon Claude :

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Hautes-Alpes : Putain de Guerrières pour venir en aide aux victimes de…

SOCIÉTÉ / Une association fondée par Clémence Fraboulet qui vit dans le Champsaur.

Hautes-Alpes : migrants, une lettre ouverte à Emmanuel Macron

POLITIQUE / Dans cette longue lettre, publiée sur un site internet de pétitions, un habitant tente d’alerte le Chef de l’État sur les nombreux migrants qui tentent la traversée de la frontière via le col de l’Échelle.

Le Grand Réveil Alpes 1 de 7h du Lundi 18 Décembre 2017

Avec Thierry Masselis, Gaël Piat et Romaric Ponce.

Hautes-Alpes : mobilisation contre la politique migratoire

SOCIÉTÉ / Des États généraux des migrations pour dénoncer l'intimidation des citoyens solidaires, la répression policière aux frontières, le durcissement de la politique française et l'impasse des politiques migratoires européennes.

Alpes du Sud : vos événements du week-end

SOCIÉTÉ / États généraux des migrations ces 16 et 17 décembre à Briançon.

Alpes du Sud : les rendez-vous à suivre aujourd'hui

AGRICULTURE / Rencontres régionales porcine à Villeneuve. L’occasion de présenter la conjoncture économique et l’état de la filière en PACA.

Alpes du Sud : le panorama de l'actualité de la semaine

SÉCURITÉ / Exercice de sécurité civile ce lundi, à l’usine chimique de Sanofi à Sisteron, pour tester le Plan particulier d’intervention.

Alpes de Haute-Provence : Fruits d'Avenir pour valoriser les arbres fruitiers…

ÉCHO DES COMMUNES / Troisième épisode sur la commune de Digne les Bains

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios