Hautes-Alpes : Les Républicains se cherchent un chef, A.Murgia invite les candidats à renouer avec la base

Hautes-Alpes : Les Républicains se cherchent un chef, A.Murgia invite les candidats à renouer avec la base

POLITIQUE / Quatre candidats se sont déjà déclarés pour une élection qui se tiendra lors d'un congrès, les 10 et 17 décembre prochain. Avant cette échéance, quatre élus des Hautes-Alpes interpellent les candidats pour une refondation du parti.

 

- Hautes-Alpes -

 

Alors que Les Républicains se cherchent un chef, des élus LR, dont le président de la fédération des Hautes-Alpes, Arnaud Murgia,  invitent les candidats à renouer avec la base.

Quatre candidats se sont déjà déclarés pour une élection qui se tiendra lors d'un congrès, les 10 et 17 décembre prochain : Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, quatre fois ministre pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. La séguiniste et soutien indéfectible à François Fillon pendant la campagne, Florence Portelli. Le vice-président du mouvement, trésorier et sarkozyste, Daniel Fasquelle, et enfin l’inconnue du grand public, Laurence Sailliet, proche de Xavier Bertrand.

Une course à la présidence du parti, qui se révèle à cette heure sans grand poids lourd face à un Laurent Wauquiez annoncé comme le ténor de cette pré-campagne. C’est dans ce contexte que dans une lettre ouverte aux candidats, le think-tank des Nouveaux Républicains réclame plus d'ouverture et de proximité au sein du parti.

 

La tribune signée par 107 élus dont quatre des Hautes-Alpes

Dans une lettre ouverte, le think-tank des Nouveaux Républicains, emmené par le député européen Philippe Juvin, Arnaud Murgia, président de la Fédération LR et Conseiller Départemental, Marine Michel, Conseillère Départementale, Benoît Gosselin, maire-adjoint de Saint-Bonnet-en-Champsaur et Maxime Berard, conseiller municipal de Guillestre et délégué de circonscription LR, réclament « plus d'ouverture et de proximité au sein du parti. »

Effectuant en préambule leur auto-critique, les élus concèdent ne pas avoir « suffisamment pesé sur les décisions de notre famille politique ni sur le parti que nous souhaitions. C’est une erreur. » Une erreur mais surtout un reniement des instances parisiennes face aux promesses faites aux militants LR. Car la base et les militants n’ont pas oublié la multiplication des promesses qui leur avaient été faites lors de la création de Les Républicains, sur le thème « demain la base et les militants seront au cœur des choix et des décisions ».

 

«Après une annus horribilis, c’est l’occasion - ou jamais - d'une profonde refondation »

« La rentrée 2017 et l'élection à la présidence des Républicains sont l'occasion - ou jamais - d'une profonde refondation. Nous ne voulons plus recommencer les mêmes erreurs du passé, sur lesquelles nous n'avons pas pu peser. Mesdames et Messieurs les candidats, les nouveaux Républicains sont déjà là : élus locaux, militants, engagés dans la vie politique comme dans la vie civile, dans celle de nos territoires comme dans celle de nos entreprises et associations, cette fois-ci, à nous la parole », écrivent-ils. Et d'exiger plus de « démocratie interne » de « proximité » et d'« ouverture » au sein du parti.



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Alpes de Haute-Provence : J.Brès candidat et négociateur pour la droite…

POLITIQUE / Si la droite au sein du Conseil Départemental n’a aucune chance d’accéder à la présidence de l’institution, car minoritaire, elle compte bien jouer sa carte face à une gauche déchirée pour choisir un candidat unique à la succession de Gilbert Sauvan.

Région PACA : Renaud Muselier fait le choix de L.Wauquiez pour la présidence…

POLITIQUE / Pour le président de la Région PACA, Laurent Wauquiez a « l’étoffe d’un chef » pour présider Les Républicains. « Je pense que ce sera un bon patron, en tout cas c'est pour celui-là que je me positionnerai et militerai. »

Région PACA : Christian Estrosi annonce la création d'un nouveau mouvement…

POLITIQUE / Le 1er vice-président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur annonce vouloir occuper l’espace entre des Républicains « profondément radicalisés » et une « droite macroniste ».

Hautes-Alpes : C.Asso apporte son soutien au mouvement « Libres ! »…

POLITIQUE / En vue des élections internes à la présidence de Les Républicains, la présidente de la région Île-de-France a lancé ce dimanche son mouvement « Libres ! » pour se démarquer de la droite de Laurent Wauquiez.

L'invité d'Au Bout de l'Actu : "le parti est sinistré", C. Galtier

POLITIQUE / Le délégué de la deuxième circonscription des Alpes de Haute-Provence pour Les Républicains était l'invité d'Au Bout de l'Actu

Alpes de Haute-Provence : entre la poire et le fromage, Les Républicains…

POLITIQUE / Avant un repas de rentrée auquel sont conviés les militants LR des Alpes de Haute-Provence, un bureau politique se tiendra deux jours avant. Un rendez-vous qui risque de laisser des traces et qui à l’évidence ne réglera pas le sort de la droite bas-alpine en un soir.

Alpes de Haute-Provence : élection Conseil Départemental, la majorité…

POLITIQUE / Si l’élection à la succession de Gilbert Sauvan est annoncée pour le 29 septembre, les conseillers départementaux devront s’entendre d’ici le 15 du mois sous la présidence par intérim de Nathalie Ponce-Gassier, dans un contexte où déjà trois candidats sont en lice.

Hautes-Alpes : P. Eyméoud ne sera pas à nouveau maire de Vars

POLITIQUE / Après la démission de la totalité du conseil municipal, et la mise en place d'une délégation spéciale, de nouvelles élections avaient lieu les 27 août et 3 septembre.

Hautes-Alpes : organisation d'élections municipales à Vars

POLITIQUE / Début juillet, le maire Jean-Pierre Boulet et tous les élus du conseil municipal ont démissionné.

Région PACA : F. Boccaletti succède à M.Maréchal-Le Pen à la tête…

POLITIQUE / C’est un véritable changement pour le Parti Frontiste. Habitué aux nominations, le groupe d’élus d’opposition à la région PACA a procédé ce matin à un vote pour choisir celui qui succéderait à Marion Maréchal-Le Pen.

Hautes-Alpes : A. Murgia réintègre les Républicains

POLITIQUE / La levée des sanctions a été décidée

Hautes-Alpes : « déterminer une ligne claire pour être dans une opposition…

POLITIQUE / Le président (LR) du conseil départemental des Hautes-Alpes, Jean-Marie Bernard, félicite la victoire des nouveaux parlementaires, mais se projette déjà vers l’avenir politique de la droite.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios