Hautes-Alpes : révolution au Fort des Trois Têtes de Briançon

Hautes-Alpes : révolution au Fort des Trois Têtes de Briançon

ÉCONOMIE / TOURISME / 60 millions d'euros provenant d'investisseurs privés pour des hôtels, un restaurant, des logements, des commerces et un centre des congrès.

 

- Hautes-Alpes -

 

Un projet pharaonique va débuter l’an prochain à Briançon : la transformation du Forts des Trois Têtes. 60 millions d’euros seront investis par un groupement de 150 investisseurs privés et anonymes, réunis sous la holding Next Financial Partners domiciliée à Saint-Etienne (Loire). Perchée à 1.440 mètres d’altitude, la fortification Vauban surplombe fièrement la ville de Briançon. D’ici 2020, le Forts des Trois Têtes deviendra un important pôle d’attractivité sur 17.000m².

 

 

Une histoire d’amour avec Briançon

50.000 visiteurs attendus la 1ère année et plus de 100.000 la 2ème année, c’est le projet porté par Ludovic Arnaud, président de Next Financial Partners. Un projet soutenu par l’État, l’Unesco et la ville. « De longues dates, la mairie a souhaité valoriser les forts », explique le maire Gérard Fromm. « Dernièrement, nous avons rencontré un investisseur qui est prêt, d’une part, à valoriser les forts et d’autre part à les entretenir. » Le projet a donc été accueilli à bras ouvert par la municipalité. « L’animateur principal de cette société est tombé amoureux de Briançon. Il a vu les forts et il s’est dit que l’on pouvait faire quelque chose à Briançon. »

 

Le maire de Briançon, Gérard Fromm :

 

Du très haut de gamme

Pour réussir ce projet, un montagne financier et fiscal très minutieux est mis en place. Déjà, le Fort des Trois Têtes sera racheté à l’État par la commune de Briançon, pour un euro symbolique. La ville le revendra aux investisseurs pour 2 millions d’euros. De l’argent pour créer les réseaux électriques, d’égouts, de téléphonie et la voirie. Quand à Next Financial Partners, 60 millions d’euros seront mis sur la table pour créer un hôtel 4 étoiles, un autre de 5 étoiles, 25 logements, des commerces, un restaurant et un centre des congrès. « Ça peut changer l’image de Briançon, du Briançonnais, dans la mesure où ce qui manque depuis longtemps c’est un centre de congrès. Avec des hôtels de ce niveau, ça peut attirer une clientèle qui aujourd’hui n’a pas cette offre-là », ajoute le maire Gérard Fromm.

Il reste encore quelques négociations, notamment avec les Finances Publiques à Bercy, mais le feu vert est attendu d’ici deux mois.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios