Hautes-Alpes : une expédition va remesurer l’altitude de la Barre des Écrins

Hautes-Alpes : une expédition va remesurer l’altitude de la Barre des Écrins
Crédit photos : Rogier VanRijn

ENVIRONNEMENT / Pour la première fois depuis plus de cinquante ans, une expédition du 2 au 4 Juillet 2017 va remesurer la Barre des Écrins.

 

- Hautes-Alpes -

 

C’est le point culminant et symbolique du massif des Écrins et de l’Oisans et le plus méridional des sommets alpins de plus de 4.000 m. Avant l'annexion de la Savoie en 1860, la Barre des Écrins (4.102 m) était le point culminant de la France avant que le Mont-Blanc ne lui ravisse le titre. Une altitude jadis mesurée depuis le Pelvoux par le Capitaine Adrien Durand en 1828 puis par le physicien André Helbronner en 1905.   

 

Un sommet mythique de l’histoire de l’alpinisme

Gravi pour la première fois par les Anglais dont un certain Edward Whymper le 25 juin 1864, il n’a eu de cesse d’attirer les plus grands noms de la montagne. Gaston Rebuffat en 1944, avait l’impression d’être là-haut comme « noyé, ballotté, renvoyé d’une vague à l’autre, dans une immense masse de pierre… Un élan de glace vers le ciel » dira t-il de sa face Nord.

Si la voie normale traverse d’abord le site immaculé du Glacier Blanc et son refuge (2.542 m) avant de remonter par le versant nord, la face sud, plus sauvage, offre près de 1.100 mètres de grandes voies d'escalade sur une montagne à l’esthétique si particulière du lever au coucher du soleil.

 

 

Comment mesure-t-on un sommet ?

Pour la première fois depuis plus de cinquante ans, une expédition du 2 au 4 Juillet 2017 va remesurer la Barre des Écrins. Après l'échec d'une précédente expédition en 2014 (en raison de mauvaises conditions météo en altitude), l'objectif de cette mission sera non seulement de remesurer officiellement l'altitude de la Barre des Écrins mais aussi deux autres sommets de plus de 4000m du massif : le Pic Lory (4088 m) et le Dôme de Neige des Écrins (4015 m). 

Ainsi, une équipe d'une vingtaine de géomètres-experts venus de toute la France, accompagnée du photographe de montagne Pascal Tournaire, partira le 2 juillet du Pré de Mme Carle (Pelvoux) pour rallier d'abord le refuge des Écrins avant de rejoindre successivement le Dôme, le Pic Lory et enfin la Barre de Écrins.

Des récepteurs GPS seront alors installés sur rocher permettant par des réseaux satellitaires, de recueillir les données de géopositionnement du sommet (latitude, longitude et altitude) au centimètre près ! Les données seront ensuite transmises à l’IGN (Institut Géographique National) pour le calcul définitif de l’altitude.

 

Le programme  de l’expédition :

Dimanche 2 Juillet :

-10h00 : Départ de l'expédition de géomètres-experts du Pré de Mme Carle (Pelvoux) en direction du Refuge du Glacier Blanc puis du Refuge des Écrins. Nuitée. 

Lundi 3 Juillet :

-4h00 : Départ vers le Dôme de Neige des Écrins, puis vers le Pic Lory et la Barre des Écrins (arrivée au sommet prévue vers 8h00). Retour vers le refuge des Écrins en milieu de journée.

Mardi 4 Juillet :

-12h00 Retour de l'expédition. Repas et débriefing de l'équipe au Chalet-Refuge du Pré de Mme Carle.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios