Hautes-Alpes : la saison 2017/2018 de La Passerelle socialement interpellante

Hautes-Alpes : la saison 2017/2018 de La Passerelle socialement interpellante

CULTURE / « Se lire mieux le monde, pour mieux le réinventer », la devise de la saison 2017/2018 du théâtre La Passerelle de Gap.

 

- Hautes-Alpes -

 

La saison 2017-2018 de la scène nationale La Passerelle à Gap a été dévoilée vendredi soir. 32 spectacles seront à l’affiche, dès le mois d’octobre prochain. Il y a une offre de théâtre, de danse, de musique, mais aussi des spectacles pour la jeunesse. La Passerelle qui proposera aussi deux « Excentrés » dans des lieux extérieurs des Hautes-Alpes, sans oublier le festival des arts de la rue "Tous Dehors (Enfin)" en juin 2018.

 

À lire également >>> Hautes-Alpes : allez hop, Tous Dehors (enfin) !

 

L’art pour voir la société différemment

« Se lire mieux le monde, pour mieux le réinventer », la devise de la saison 2017/2018 du théâtre La Passerelle de Gap. La nouvelle programmation fait écho à de nombreuses questions de société. « On choisit des spectacles qui peuvent parler, pour ‘Arthur et Ibrahim’ par exemple, du racisme vu à travers les yeux d’enfants. On peut parler de la force du collectif, de migration… On pense que les sujets de société abordés ne sont pas forcément des choses pour s’ennuyer, mais nous font réfléchir autrement », explique Philippe Ariagno, le directeur de cette scène nationale. « On n’est pas là pour appuyer sur nos failles et de nous laisser par terre, comme ça. Au contraire, avoir une nouvelle lecture sur les choses nous permet d’imaginer que ça peut être mieux. »

 

Philippe Ariagno sur l'esprit de la saison :

 

Une programmation optimiste

La nouvelle saison débutera le mardi 3 octobre prochain avec le spectacle Ouies. « On continue à ouvrir la saison par de la musique, mais on décale encore les choses. Nous invitons Franz Clochard, qui depuis 20 ans perfectionne le son de sirènes de villes. » La Passerelle, la saison prochaine, c’est aussi une rencontre entre un danseur autrichien et une danseuse australienne, des acrobates qui tentent de garder les pieds sur terres, ou encore du jazz explosif.

Il y aura aussi du théâtre, avec Réparer les Vivants : une course contre la montre menée par Vincent Dissez. « Un comédien absolument époustouflant de force, qui tout au long du spectacle court sur un tapis roulant, pour évoquer cette course de 24h d’un cœur, d’une personne morte pour en sauver une autre. C’est absolument magnifique », présente avec enthousiasme le directeur Philippe Ariagno, qui n’hésite pas à parler de son grand coup de cœur de sa programmation.

 

Philippe Ariagno dévoile quelques spectacles :

 

La scène nationale de La Passerelle à Gap qui espère toujours plus de curieux, avec des places à 12 euros en moyenne. Une programmation complète et en détails sur le www.theatre-la-passerelle.eu.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios