Hautes-Alpes : A. Murgia réintègre les Républicains

Hautes-Alpes : A. Murgia réintègre les Républicains

POLITIQUE / La levée des sanctions a été décidée

 

- Hautes-Alpes -

Arnaud Murgia réintègre les Républicains dans son statut d’adhérent et dans ses fonctions de Président de la Fédération. C’est ce qu’annonce la fédération ce jeudi matin. Dans un communiqué, elle indique qu’elle a été informée «  à la suite de l’examen par la commission nationale des recours du mouvement de la requête qui avait été formée par Arnaud Murgia, qu’il a été décidé par le secrétaire général de notre formation politique de lever immédiatement les sanctions qui avaient été prises à son encontre ».

 

Quand Les Républicains grondent, A. Murgia est suspendu

Une histoire à plusieurs épisodes pour Arnaud Murgia. Initialement investi candidat sur la 2ème circonscription des Hautes-Alpes pour les législatives par Les Républicains et l’UDI, il a finalement été détrôné par le maire d’Embrun et vice-présidente de la Région PACA, Chantal Eyméoud, après les accords politiques passés entre la droite et le centre. Un retrait d’investiture qui n’a pas empêché le conseiller départemental de Briançon de poursuivre sa campagne, une décision dénoncée par plusieurs représentants de sa famille politique comme un « entêtement » nuisant à la campagne. Finalement, la sanction est tombée quelques semaines plus tard sous la plume de Bernard Accoyer, secrétaire général du parti : Arnaud Murgia s’est alors vu suspendu pour 3 ans de son parti, voyant par la même occasion son poste de président LR 05 lui filer entre les doigts.

 

Le sauvetage par les urnes

Mais au lendemain du premier tour, celui qui était seul contre tous dans sa campagne se voit sauvé par les suffrages. Et est qualifié au second tour face au député sortant désormais LREM, Joël Giraud. Envoyant sur le banc des disqualifiés Chantal Eyméoud en bonne 5ème des législatives. La famille des LR se voit obligé alors au retour en grâce : Bernard Accoyer, toujours, apporte à nouveau dans un courrier son soutien pour le second tour. Soulignant au candidat que « notre parti est pleinement mobilisé derrière vous jusqu’à la victoire ».

 

Le retour en grâce

Arnaud Murgia se voit donc réintégré dans sa famille politique, et à son poste de président de LR 05. Un retour qui ne se fera pas sans explications. Notamment sur la position d’Arnaud Murgia au soir du second tour. S’il annonçait « ne pas regarder le passé de façon amère », il expliquait néanmoins « être critique car la droite républicaine est balayée en France. Les Français font payer les affaires et des errements qui sont les nôtres ». Une reconstruction de la droite qu’il appelait de ses vœux, « avec sérénité et avec une prise de hauteur sur les considérations partisanes ». Reste à savoir désormais s'il se rangera derrière Les Républicains "canal historique" ou derrière "Les Constructifs" lors de la prochaine mandature. À cette question, la réponse interviendra en septembre, pour cause d’un besoin de recul après la défaite aux présidentielles et aux législatives.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios