Hautes-Alpes : présidentielles 2017, Macron en tête, Mélenchon surprend, Le Pen renverse des fiefs

Hautes-Alpes : présidentielles 2017, Macron en tête, Mélenchon surprend, Le Pen renverse des fiefs

POLITIQUE / Dans les Hautes-Alpes, si Emmanuel Macron est bien en tête avec 17,24 % des suffrages exprimés, la première place lui est donnée dans un mouchoir de poche car Jean-Luc Mélenchon le précède à 17,10 %, suivi de Marine le Pen à 16,80 % et François Fillon, 15,10 %. Et une abstention à 19 %.

 

- Hautes-Alpes -

 

Ce sera donc un duel entre Emmanuel Macron, du mouvement « En Marche », et Marine le Pen, du Front National. Les électeurs seront à nouveau appelés aux urnes le 7 mai prochain pour trancher et décider qui sera leur présidente ou président ? Dans les Hautes-Alpes, si Emmanuel Macron est bien en tête avec 17,24 % des suffrages exprimés, la première place lui est donnée dans un mouchoir de poche car Jean-Luc Mélenchon le précède à 17,10 %, suivi de Marine le Pen à 16,80 % et François Fillon, 15,10 %. Et une abstention à 19 %.

 

Les Hautes-Alpes, terre de scénarii électoraux éclectiques

Les Hautes-Alpes nous avaient déjà habitués à des premiers tours différents à chaque échéance. Présidentielles de 2012 : Nicolas Sarkozy sort en tête du premier tour, avant un basculement du second tour donnant vainqueur le candidat socialiste de l’époque François Hollande. 3 ans plus tard, élections régionales. C’est Marion Maréchal le Pen, pour le FN, qui siphonne les voix, s’imposant avec près de 33 % des suffrages exprimés, 8 points devant Les Républicains/UDI, 10 devant le Parti Socialiste. Il faudra un front républicain pour bloquer alors la jeune députée du Vaucluse.

 

Jean-Luc Mélenchon, la surprise insoumise

Cette fois, pour ce premier tour des élections présidentielles de 2017, la surprise ne vient pas de la droite, mais de la gauche. Celle de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de La France Insoumise qui a su trouver le cœur des électeurs, notamment dans le Buëch. Il parvient même à s’imposer dans le bastion du député Joël Giraud, en marche derrière Macron, et réalise un 30 % de voix, contre 19 % pour l’ancien Ministre de l’Économie à L'Argentière la Bessée. Mais aussi à Embrun, ville de Chantal Eyméoud, 2ème vice-présidente de la région PACA et candidate LR/UDI pour les législatives, avec 24,50 % des suffrages, le plaçant devant à quelques centièmes d'Emmanuel Macron. Veynes, vague insoumise également avec 30 %, Guillestre avec 24 %, Briançon, 26 %. Saint-Bonnet-en-Champsaur, La Roche de Rame, Val-Buëch-Méouge ou bien encore Vallouise-Pelvoux ne résistent pas non plus aux assauts des Insoumis.

 

La vague bleue marine inonde des fiefs politiques

Les insoumis d’un côté, la vague bleue marine de l’autre qui fait tomber les fiefs de certains représentants locaux d’autres partis. Celui de Jean-Michel Arnaud tout d’abord, conseiller national Les Républicains : Tallard vacille sous Marine le Pen qui réalise 30 % des voix. Savines le Lac ensuite, commune du représentant local de Debout la France Victor Berenguel : la candidate totalise 22 % des suffrages. Laragne-Montéglin, ville d’Henriette Martinez, référente de la campagne de François Fillon. Serres, La Saulce, Aspres sur Buëch ont aussi décidé de suivre en majorité la voie du  Front National. C’est près de 25 % des voix sur Chorges.

François Fillon reste cependant présent dans le nord des Hautes-Alpes. Le candidat LR/UDI est en tête au Monêtier les Bains, commune de la conseillère régionale du même parti Anne-Marie Forgeoux, tout comme à Saint Chaffrey, avec 28 % des suffrages. Ou encore à Montgenèvre.

Il faut regarder la ville-préfecture des Hautes-Alpes, Gap, pour voir Emmanuel Macron être en tête à 25 %.

 

Retrouvez les résultats commune par commune en cliquant ici.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios