Hautes-Alpes : le dossier Elizardo Plumer revient dans l'actualité

Hautes-Alpes : le dossier Elizardo Plumer revient dans l'actualité

SOCIÉTÉ / Une mobilisation a lieu ce mardi soir, alors que cet artiste cubain a été placé en centre de rétention administrative. Retour sur un dossier devenu en 2016 politique

 

- Hautes-Alpes -

 

Mobilisation pour Elizardo Plumer ce mardi soir à Gap. À l’appel de plusieurs organisations, comme RESF, Solidaires ou encore la CIMADE, les manifestants demandent à ce que cet artiste cubain de 40 ans reste sur le territoire français. Un dossier en plusieurs épisodes depuis 6 ans.

 

Première OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) en 2011

Deux ans après son arrivée, en 2011, constatant sa situation irrégulière sur le territoire français, les autorités décident d’une OQTF, confirmée par le tribunal administratif de Marseille et la Cour d’Appel. Une OQTF qui s’éloigne quand Elizardo Plumer se met en couple avec une femme française. Il obtient alors un titre de séjour. Mais suite à sa séparation en 2014 et une condamnation par le tribunal correctionnel de Gap pour des violences conjugales, l’artiste cubain est à nouveau sous le coup d’une obligation de quitter la France. D’autre part, Elizardo Plumer a une fille de 7 ans qui vit à Cuba, un élément qu’il a, selon une source proche du dossier, confirmé ce mardi matin lorsqu’il a été entendu par la Police Aux Frontières.

 

2016 : Elizardo Plumer assigné à résidence

En mars 2016, Elizardo Plumer est interpellé à son domicile, puis conduit au centre de rétention administrative de Nice. Mais l’homme présentant un passeport, le juge des libertés décide alors de l’extraire du centre et de l’assigner à résidence, avec l’obligation de pointer trois fois par semaine au commissariat, en attendant l’étude de sa demande d’asile, déposée quelques jours auparavant.

 

2017 : une demande d’asile rejetée

La demande d’asile a donc été depuis étudiée par l’OFPRA, l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides, qui a refusé sa demande. Elizardo Plumer a fait appel de cette décision, une décision qui a été confirmée par la CNDA, la Cour Nationale du Droit d’Asile. Entendu ce mardi matin par la Police aux Frontières, Elizardo Plumer a été placé en centre de rétention administrative sur Marseille, avant sa reconduction à Cuba.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios