Hautes-Alpes : législatives, « A.Murgia est désormais candidat dissident, donc en marge », C.Eyméoud

Hautes-Alpes : législatives, «  A.Murgia est désormais candidat dissident, donc en marge », C.Eyméoud

POLITIQUE / Arnaud Murgia ne retire pas sa candidature et se voit désavoué par Chantal Eyméoud, qui lui lance un dernier appel au rassemblement.

 

- Hautes-Alpes -

 

Sûr de son fait, Arnaud Murgia annonçait hier sur Alpes 1 : « je suis candidat aux législatives et je serai au second tour. » Le président Les Républicains dans les Hautes-Alpes n’a que peu goûté le choix des instances parisiennes de son parti et de l’UDI de lui ôter son investiture à l’élection législative dans la 2ème circonscription, au profit de la vice-président de la région et présidente de l’UDI, Chantal Eymeoud.

Dénonçant un « marchandage politique », et s’appuyant sur les règles inscrites dans les statuts, Arnaud Murgia a donc décidé de poursuivre sa campagne, non pas en dissident mais en candidat LR. Ce que lui conteste aujourd’hui Chantal Eyméoud.

 

« Il portera la responsabilité de la désunion en cas de défaite »

L’affrontement ne fait que commencer et il y a fort à parier que cet épisode n’est que le prélude de plusieurs séquences politiques à venir. Prenant acte du maintien de la candidature d’Arnaud Murgia, Chantal Eyméoud rappelle que « les instances des LR et de l'UDI m'ont demandé d'être candidate aux élections législatives et ont décidé de me donner la double investiture LR/UDI, afin que je fasse gagner les valeurs de la droite et du centre dans la deuxième circonscription des Hautes-Alpes. Cette double investiture fait l'objet d'un accord signé tout récemment par François Fillon et Jean Christophe Lagarde. »

Le maire d’Embrun dit regretter cette décision « autant pour lui que pour notre département (…) il est désormais candidat dissident donc en marge. » En guise de dernier appel à la raison, l’élue annonce que « nous avons besoin de nous rassembler et de pouvoir compter sur toutes les énergies et les bonnes volontés dont les siennes, pour assurer une alternance susceptible de redresser la France. »

Peu de chance cela dit, au vue de l’assurance sur notre antenne d’Arnaud Murgia, qu’il revienne sur sa décision… Alors Arnaud Murgia doit-il être exclu de son parti ? Voici ce qu'en pense Chantal Eyméoud :

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios