Hautes-Alpes : « Génération Hautes-Alpes », K.Berger lance sa campagne

Hautes-Alpes : « Génération Hautes-Alpes », K.Berger lance sa campagne

POLITIQUE / La députée sortante dans la 1ère circonscription, Karine Berger, entame son premier tour de campagne pour les législatives, avant les élections présidentielles.

 

- Hautes-Alpes -

 

À moins de cent jours des élections législatives des 11 et 18 juin prochain, la députée (PS) sortante et candidate à sa réélection sur la 1ère circonscription, Karine Berger, lance officiellement sa campagne sur le thème de la « génération Hautes-Alpes, qui est en train d’inventer notre territoire de demain, des Hautes-Alpes modernes, solidaires, natures et brillantes. »

 

« À la rencontre de parcours exemplaire »

Karine Berger se donne donc moins de cent jours pour aller à la rencontre de cette « génération Hautes-Alpes » en choisissant « quelques parcours exemplaires de personnalités ou de structures qui inventent le territoire de demain », car pour la candidate, soutien de Benoit Hamon pour la présidentielle, « la génération Hautes-Alpes est partout. » Ainsi depuis le 27 février, l’élue arpente son territoire à la rencontre des acteurs de l’agriculture, des services publics des énergies créatrices, du tourisme … tout en présentant son bilan.

 

Cinq ans de mandat, au cours duquel elle rappelle ses actions :

Du Dévoluy à Bure qui accueille les antennes de l’IRAM, et qui en 2014 mettait en place le projet Noema, visant à doubler le nombre d’antennes. En passant par le soutien au patrimoine, à la diffusion de la culture, aux associations… La parlementaire rappelle qu’elle a également pris part aux débats pour défendre l’arboriculture, l’apiculture, l’élevage, la filière bio, la retraite des agriculteurs. Un bilan de mandat qu’elle présente en détail sur son site internet.

 

La défense d’un territoire et d’un bilan gouvernemental

Voilà la tâche à laquelle va s’atteler Karine Berger, à travers le candidat du PS à la présidentielle : Benoit Hamon. Car l’échéance présidentielle est évidement majeure quant au résultat que pourra espérer la députée sortante pour sa propre campagne.

Soutien du candidat PS, ex-frondeur de la politique des gouvernements Hollande, Karine Berger a conscience que la tâche sera ardue face à la désunion de la gauche, « j’aurais souhaité l’union de la gauche, Mélenchon ne l’a pas voulu »,  se disant dans ce contexte « toujours dubitative de la présence au second tour du candidat. »

 

En savoir plus >>> Karine Berger d’Au Bout de l’Actu ce jeudi 9 mars



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios