Hautes-Alpes : « le centre hospitalier des Escartons est plus que jamais conforté dans son avenir », J.Giraud

Hautes-Alpes : « le centre hospitalier des Escartons est plus que jamais conforté dans son avenir », J.Giraud

SANTÉ / Apporté un cadre juridique entre l’hôpital de Briançon et celui de Suse, c’est le projet franco-italien qui vient d’être signé ce mercredi, afin d’apporter complémentarité et coopération entre les deux hôpitaux et ainsi mieux répondre au besoin des patients.

 

- Hautes-Alpes -

 

670.000 euros c’est le montant du budget, essentiellement issu de fonds européens, pour le projet Interreg-Alcotra, Pro Santé. Concrètement, la coopération transfrontalière entre hôpitaux dispose d’un cadre juridique qui prévoit un volet expérimental pour ces territoires dans les projets régionaux de santé, afin de prendre en compte le temps de trajet vers les hôpitaux, les services d’urgence et de réanimation.

« Les situations particulières que vivent des hôpitaux comme Briançon devront désormais être prises en compte par les Agences Régionales de Santé (ARS), et le centre hospitalier des Escartons est plus que jamais conforté dans son avenir », se réjouit le député (PRG) des Hautes-Alpes, Joël Giraud, qui a fait voter en commission un amendement imposant aux Schémas Régionaux d’Organisation des Soins de comporter un volet transfrontalier.

 

Un échange sous forme de diagnostic entre les hôpitaux de Briançon et de Suse, en Italie.

L’idée étant qu’entre les deux hôpitaux soit mis en œuvre des propositions de complémentarité afin que les patients puissent se rendre d’un côté ou de l’autre de la frontière pour bénéficier de soins adaptés. À cet effet seront réalisés les diagnostics suivant entre les hôpitaux :

Identification et comparaison pratique des différences juridiques et culturelles de l’accès aux soins

Identification d’un ou deux parcours transfrontaliers parmi les flux de patients déjà existants

Expérimentation de deux parcours transfrontaliers avec pour chacun : une action de formation conjointe et l’utilisation d’un système innovant de mise en relation des agents, des professionnels de santé et / ou des secrétariats

Bénéficier d’une aide extérieure spécialisée dans le secteur des soins transfrontaliers dans l’Union Européenne

Un projet Franco-Italien qui devrait porter ses fruits dès 2019.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios