Hautes-Alpes : J. Giraud monte à son tour au créneau pour défendre le service ferroviaire

Hautes-Alpes : J. Giraud monte à son tour au créneau pour défendre le service ferroviaire

TRANSPORT / Le député PRG des Hautes-Alpes interpelle les conseillers régionaux des Hautes-Alpes sur l’avenir du TER dans le territoire.

 

- Hautes-Alpes -

 

Joël Giraud monte au créneau pour défendre le service ferroviaire des Alpes. Il dénonce « des décisions prises par la Région » qui a décidé de supprimer le deuxième retour de la ligne Briançon-Gap de 18h37. Un choix qui selon le député (PRG) des Hautes-Alpes « ruine les efforts qui furent consentis pour mettre en place un deuxième aller-retour sur cette ligne. » Joël Giraud se dit également « stupéfait de l’annonce de Philippe Tabarot, vice-président de la Région PACA chargé des transports qui envisage une mise à l’étude d’un transfert sur route de la ligne Gap-Briançon. »  Un sujet déjà soulevé par l’autre députée (PS) des Hautes-Alpes, Karine Berger.

En savoir plus >>> Région PACA : C.Estosi attend des réponses de la SNCF et K.Berger attend des réponses pour les Alpes du Sud

 

Un « recul » pour désenclaver le territoire des Hautes-Alpes pour le député

Refusant de « cautionner cette politique régressive, qui met en péril non seulement la qualité des services ferroviaires assurés aux habitants, mais également l’économie touristique », le député, a pour faire écho à ses critiques,  écrit aux relais départementaux à la région PACA :  Chantal Eyméoud (2ème vice-présidente UDI, notamment délégué à l’économie de montagne), Roger Didier (13ème vice-président DVD, et membre de la commission transport ), Amaury Navarranne (conseiller régional FN) et Anne Marie Forgeoux (conseillère régionale LR).

 

L’option des cars en substitution des lignes TER, une option toujours d’actualité pour C.Estrosi

Si dans sa réponse, le président de Région, Christian Estrosi, réfute la moindre idée de « fermeture de quelques lignes que ce soit », celui-ci met en avant le débat des Assises régionales des Transports et « la piste de cars à haut niveau de service se substituant aux trains, à certaines heures, sur certaines lignes. »

En savoir plus >>> Région PACA : le débat des Assises régionales des Transports

 

La piste de cars de substitution qui devrait pourtant contenter un député qui a décidé de soutenir Emmanuel Macron pour les présidentielles. Un candidat qui, lorsqu’il était encore ministre de l’Économie, a libéralisé avec la loi Macron le développement des lignes de cars en France…



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios