Hautes-Alpes : produire de l'énergie avec des fruits et légumes

Hautes-Alpes : produire de l'énergie avec des fruits et légumes

ENVIRONNEMENT / Au lieu de jeter les fruits et légumes abimés, les magasins Biocoop de Gap s'associent à la coopérative ERdG pour faire de la méthanisation au profit d'une distillerie artisanale.

 

- Hautes-Alpes -

 

De la micro méthanisation expérimentée dans les Hautes-Alpes. C’est la coopérative Énergies renouvelables du Gapençais qui lance ce procédé, en partenariat avec l’enseigne Biocoop. L’idée est d’éviter la poubelle aux fruits et légumes invendus. Un micro-méthanisateur a été installé à Pelleautier, pour produire du gaz méthane et chauffer le distillateur d’huiles essentielles de l’entreprise Plantes Naturelle de Vesna.

 

 

Une action pour promouvoir la méthanisation

La coopérative ERdG, Énergies renouvelables du Gapençais, a une ambition : produire de l’électricité pour 700 foyers, grâce à la méthanisation, d’ici un an. Un procédé encore trop méconnu. « On récupère des intrants organiques, c’est-à-dire des fruits et légumes, des fumiers, des lisiers… La méthanisation, c’est une digestion sans air », explique sur Alpes 1 Benjamin Lecomte, qui gère ce projet au sein d’ERdG. Sans oxygène, les bactéries et micro-organismes se mettent en action.

 Ainsi, cette réaction « produit du gaz, du Méthane CH4. On peut, soit l’utiliser directement si on a un réseau gaz, soit le transformer en électricité. Et puis, cette réaction produit de la chaleur également ». Le résidu de cette réaction organique, appelé le digestat, sert d’engrais.

 

 

Des fruits produisent de la chaleur

L’expérimentation va se faire à Pelleautier, où un micro-méthanisateur est installé à l’entreprise Plantes Naturelles de Vesna. On y cueille à la main depuis plus de 10 ans des plantes non traitées, pour les distiller artisanalement. Une distillation qui se fera par la chaleur produite par méthanisation. Un procédé qui se nourrira des fruits des 3 magasins Biocoop de Gap. « Tout ce qui est dans le rayon est trié tous les matins et forcément, on n’a pas mal de pertes. Cela représente, à peu près, 90 kg. Il y a quand même pas mal de choses qui sont récupérées, par des employés, pour des poules, pour de la consommation, mais on a quand même des produits qui sont totalement inusables », explique sur Alpes 1 Gaëlle, l’une des salariées impliquées dans le projet.

Elle a donc cherché un moyen de valoriser ces déchets. « J’avais vraiment envie de valoriser ces déchets, mais je n’avais pas la moindre idée de comment ça pouvait se passer. » C’est alors une rencontre avec la coopérative ERdG qui a permis de lancer la méthanisation. 30 kg de fruits sont ainsi réutilisés chaque semaine. Une opération financée par les internautes, grâce à la plateforme Ulule qui a déjà rassemblée plus de 750 euros.

 

Énergies renouvelables du Gapençais est une société coopérative d’intérêt collectif créée il y a un an. Son but est de produire localement des énergies renouvelables, grâce à un actionnariat ouvert aux particuliers, collectivités et entreprises. On compte actuellement 35 sociétaires.

 

Benjamin Lecomte, Énergies renouvelables du Gapençais :

Gaëlle, Biocoop Le Grenier, Gap :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios