Hautes-Alpes : les TPE ne doivent pas être des « zones de non droit » pour Laurent Berger

Hautes-Alpes : les TPE ne doivent pas être des « zones de non droit » pour Laurent Berger

SOCIÉTÉ / Alors que pour la première fois, les salariés des TPE sont appelés à voter pour nommer leurs représentants régionaux qui siègeront dans les Commissions Paritaires, le secrétaire national de la CFDT a fait campagne sur Gap

 

- Hautes-Alpes -

Les Très Petites Entreprises ne sont pas des zones de non droit. C’est le message porté ce jeudi à Gap par Laurent Berger. Le secrétaire national de la CFDT s’est rendu à Gap pour y visiter plusieurs entreprises, dont l’Imprimerie des Alpes, à la veille des élections professionnelles. Des élections du 28 novembre au 12 décembre qui, pour la première fois pour les TPE, permettront de nommer des représentants régionaux dans les Commissions Paritaires Interprofessionnelles.

 

Les TPE ne sont pas des « zones de non droit », les salariés ne sont pas « des sous salariés »

Si les salariés de TPE bénéficient souvent d’un environnement de travail plus familial, certains droits connaissent du retard pour Laurent Berger, « ils sont quasiment invisibles quand on refuse de regarder leur réalité en face. On sait qu’ils sont souvent moins payés en moyenne, qu’ils n’ont pas accès de certaines activités sociales et culturelles comme les comités d’entreprises, les droits à la formation sont moins faciles ». Les salariés des TPE qui peuvent voter en ligne ou par courrier.

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios