Hautes-Alpes : mobilisation contre les réunions pour migrants à Gap

Hautes-Alpes : mobilisation contre les réunions pour migrants à Gap

SOCIÉTÉ / Les associations dénoncent les réunions à la DDCSPP pour les familles migrantes, qui reçoivent une information sur le retour volontaire dans leur pays.

 

- Hautes-Alpes -

 

Mobilisation devant la DDCSPP des Hautes-Alpes à Gap ce mercredi matin. Les associations Cimade, Éducation Sans Frontière et Un Toit, Un Droit se sont rassemblées devant les portes de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, alors qu’une famille migrante était convoquée pour une réunion d’information.

 

 

Un choix imposé ?

La troisième depuis juillet dernier et qui a pour but d’expliquer les conditions d’un retour volontaire. Un choix laissé aux familles officiellement, mais les associations dénoncent des pressions, avec des familles vulnérables en tête à tête avec les services de la préfecture et la Police aux Frontières. « On est vraiment très inquiets pour eux, parce que ce sont des gens qui sont parfaitement intégrés, mais même s’ils ne l’étaient pas, ce sont des gens qui sont en danger dans leur pays », explique sur Alpes 1 Marie-Odile Lannoye, coordinatrice de la Cimade 05, association de défense des droits des réfugiés. « Nous savons très bien que ces réunions dites d’information sont, en fait, des réunions où les familles sont mises sous pression pour accéder l’aide au retour. » Des associations qui ont demandé à assister les familles lors de ces réunions.

 

 

Marie-Odile Lannoye, coordinatrice de la Cimade 05 :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios