Hautes-Alpes : inauguration de la Gendarmerie de La Saulce

Hautes-Alpes : inauguration de la Gendarmerie de La Saulce

SÉCURITÉ / Avant, la caserne était située dans la rue des Jardins, dans des bâtiments trop petits, datant des années 70. Outre la promiscuité des lieux, ses travaux ont été nécessaires avec la réorganisation des unités de la Gendarmerie en 2002.

 

- Hautes-Alpes -

 

La nouvelle caserne de gendarmerie de La Saulce a été inaugurée ce lundi. Trois bâtiments ont été construits : la gendarmerie et deux bâtiments d’habitation. Le bâtiment en bord de route présente 373m² sur deux étages, avec les services de Police Judiciaire, les bureaux et cellules. On y trouve aussi deux logements pour les Gendarmes Adjoints Volontaires. Les logements se composent en deux blocs, de 642m² et de 489m², soit 10 logements répondant aux dernières normes (2 T3, 5 T4 et 3 T5).

 

 

L’État rembourse en loyers

Montant du chantier : 3.690.000 euros, financés par l’État à hauteur d’1.080.000 € (29%), par le Ministère de l’Intérieur à hauteur de 365.184 € (10%) et le reste par un emprunt sur 30 ans de la Communauté de communes de Tallard-Barcillonnette. L’État paie un loyer annuel qui couvre le remboursement du crédit et les charges de fonctionnement.

 

Une modernisation nécessaire

Avant, la caserne était située dans la rue des Jardins, dans des bâtiments trop petits, datant des années 70. Outre la promiscuité des lieux, ses travaux ont été nécessaires avec la réorganisation des unités de la Gendarmerie en 2002. La brigade territoriale de La Saulce regroupe désormais celle de Gap et d’Espinasses. La brigade de Gap avait été dissoute en 2010, transférant 6 militaires sur la brigade de La Saulce, qui en comptait déjà 6.

C’est à partir de 2008 que la Direction départementale de la gendarmerie, avec les élus, ont cherché à construire une nouvelle caserne. Elle a obtenu le soutien rapide de la Communauté de communes, qui a été maitre d’ouvrage sur ce projet. « Nos populations attendent et ont un besoin de sécurité. Sans l’engagement de la collectivité locale, il n’y aurait pas eu de projet de rénovation », explique sur Alpes 1 Jean-Michel Arnaud, le président de la Communauté de communes de Tallard-Barcillonnette.

Cette communauté de brigades de 12 gendarmes travaille sur 21 communes du sud Gapençais : Barcillonnette, Châteauvieux, Esparron, Fouillouse, Jarjayes, Lardier & Valença, Lettret, Neffes, La Saulce, Sigoyer, Tallard, Vitrolles, Pelleautier, La Freissinouse, Valserres, Remollon, Théus, Rochebrune, Espinasses, Rousset et Bréziers.

 

   

 

Jean-Michel Arnaud, président de la Communauté de communes de Tallard-Barcillonnette :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios