Hautes-Alpes : départemental Briançon 2, élus d’opposition et président de Région derrière R.Gryzka et S.Audo

Hautes-Alpes : départemental Briançon 2, élus d’opposition et président de Région derrière R.Gryzka et S.Audo

POLITIQUE / Le second tour de l’élection départemental partielle se tiendra ce dimanche 25 septembre. Face à l’abstention la droite s’unit derrière Sonia Audi et Romain Gryzka.

 

-Hautes-Alpes-

Le groupe à la mairie de Briançon d’opposition « Croire en Briançon », souvent présenté comme dissolu derrière certaines prises de position de leur leader Romain Gryzka, se présente aujourd’hui sous la bannière d’une union soutenant d’un seul homme le binôme Sonia Audo – Romain Gryzka (LR-UDI). Un soutien en vue du deuxième tour de l’élection départementale partielle qui se tiendra ce dimanche 25 septembre.

Des élus qui « appellent solennellement les électeurs à se mobiliser sans faille dimanche prochain contre l’hégémonie de Gérard Fromm et Aurélie Poyau qui ne doivent pas être élus avec 66,82% d’abstention. » Faire face à l’abstention mais aussi faire face à un maire qui « veut cumuler tous les pouvoirs : Maire de Briançon, conseiller départemental, Vice-Président en charge du tourisme, président du SCOT, président du CS de l’hôpital, Administrateur de l’Aréa PACA », dénonce le groupe.

Catherine Muhlach, Alessandro Picat Ré, Bruno Monier, Marc Brueil, Émilie Armand, Florian Dazin, dénoncent également « l’attitude autocratique qu'il manifeste notamment lors des conseils municipaux, il veut museler toute opposition. »

Tout le groupe d’opposition ? Pas tout à fait, puisque Catherine Valdenaire  qui partageait l’affiche des élections départementales de 2015 au côté de Romain Gryzka n’a pu se joindre au communiqué. Celle-ci réalisant « actuellement l'ascension du Kilimandjaro, n'a pas pu être jointe pour cosigner ce communiqué. »

 

« L’union de la droite et du centre doit être au rendez-vous lors de cette échéance ».

Jean-Marie Bernard, président (LR) du conseil départemental des Hautes-Alpes, réaffirme lui aussi son soutien, aux candidats de droite considérant que « notre pays a besoin d’un souffle nouveau pour construire notre avenir. »

« Dans ce contexte, j’espère que dimanche soir notre groupe Priorité Hautes-Alpes renforcera sa majorité, afin de poursuivre le travail entrepris depuis maintenant presque 18 mois par notre majorité dans l’intérêt de tous nos concitoyens et sur l’ensemble des territoires haut-alpins. » 

 

Christian Estrosi, contre une victoire de l’abstention

Le président (LR) de la région PACA, Christian Estrosi, dépasse aujourd’hui également le simple tweet de soutien, en apportant « toute son amitié » au binôme.  « Ce second tour est un rendez-vous électoral qui mérite mieux que de donner la victoire à l'abstention. La mobilisation est une exigence pour faire gagner notre territoire, elle sera déterminante. »

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios