Hautes-Alpes : la ligne Grenoble-Gap, menacée de disparition ?

Hautes-Alpes : la ligne Grenoble-Gap, menacée de disparition ?

TRANSPORT / Un plan de sauvetage des petites lignes est actuellement en discussion au sein de la région Rhône Alpes Auvergne, menée par la droite de Laurent Wauquiez. La région voisine qui est prête aujourd'hui à ne plus financer cette ligne et la fermer d'ici 2018 selon un document

 

- Hautes-Alpes -

 

La ligne entre Gap et Grenoble est-elle menacée de disparition ? Pour la région Rhône-Alpes Auvergne, on se dirige vers un arrêt des financements sur la portion entre Grenoble et Lus la Croix Haute, seule ligne directe menant à Gap, puis à Briançon. La gauche s’empare aujourd’hui de ce dossier et en appelle à Christian Estrosi et la région PACA.

 

Un plan fuite et c’est aujourd’hui la gauche qui s’alarme

Un plan de sauvetage des petites lignes qui est actuellement en discussion au sein de la région Rhône-Alpes Auvergne, menée par la droite de Laurent Wauquiez. Une simple carte, où chaque ligne de la région voisine est détaillée, sur ses voyageurs/jour et son besoin d’investissements à réaliser dans les prochaines années. Si certaines de ses orientations inscrivent des financements à réaliser, d’autres par contre se voient supprimer. C’est donc le cas de la portion de voies entre Vif et Lus la Croix Haute, voie indispensable aux Hautes-Alpes puisque c’est la seule qui la relie à Grenoble.

 

 

 « Pas de travaux, fermeture programmée dès 2018 des circulations voyageurs »

Il est inscrit noir sur blanc que, malgré les 250 voyageurs par jour, cette ligne a besoin de 49 millions d’euros de financement pour améliorer sa performance. Un sacrifice financier que refuse la région de Laurent Wauquiez. « Pas de travaux, fermeture programmée dès 2018 des circulations voyageurs », propose ce document. Décision unilatérale qui abandonne donc les trois lignes de desserte ferroviaire des Hautes-Alpes. Thierry Baud, co porte-parole d’Europe-Ecologie-les-Verts dans les Hautes-Alpes, voit cela comme un assassinat des Hautes-Alpes et en appelle à la mobilisation des usagers, des collectivités et de la Région.

 

 

Quant à Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes, elle rappelle que les arbitrages dans ce dossier n’ont pas encore eu lieu. Mais elle se montre vigilante et critique quant à l’héritage des régions de droite.

A noter pour le député PRG des Hautes-Alpes, Joel Giraud, la ligne SNCF Grenoble Gap « ne doit pas être soumise aux seuls caprices de la Région Auvergne Rhône-Alpes et doit être maintenue ». Il appelle Laurent Wauquiez pour « mettre en cohérence ses choix de président de Région, avec ses convictions de président de l’ANEM. »

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios