Hautes-Alpes : « appels au meurtre et au viol, insultes racistes, voilà la France du Front National »

Hautes-Alpes : « appels au meurtre et au viol, insultes racistes, voilà la France du Front National »

POLITIQUE / Dans un billet publié ce week-end, le co-porte parole d’EELV, Thierry Baud, dénonce « un florilège de commentaires » recueillis sur le compte Facebook du secrétaire départemental FN des Hautes-Alpes, Amaury Navarranne.

 

- Hautes-Alpes -

« La France apaisée », tel est l’un des intitulés des affiches de campagne de Marine Le Pen pour l'élection présidentielle de 2017. Mais lorsque le co-porte parole d’EELV dans les Hautes-Alpes, Thierry Baud, entame une plongée sous marine sur le compte Facebook du secrétaire départemental du FN dans les Hautes-Alpes et conseiller régional, Amaury Navarranne, il boit la tasse.

 

« Voici, sans fard, la réalité du FN aujourd'hui. »

Face aux commentaires d’internautes, suite à une publication du secrétaire départemental FN, également élu à la ville de Toulon, sur son compte Facebook, visant l’une des co-fondatrices du mouvement Debout la Gauche du Var, Cécile Muschotti, Thierry Baud récolte une anthologie d’insultes et de promesses en tous genres envers la militante PS.

« Appels au meurtre et au viol, insultes, propos sexistes, machistes, racistes (…) voilà la manière de concevoir la politique et la société des militants et sympathisants du Front National », dénonce le représentant écologiste des Hautes-Alpes.

 

Des commentaires sans filtre et sans ambiguïté.

 

 

Des commentaires qui font dire à Thierry Baud, que « ce lynchage verbal des amis de monsieur Navarranne montre bien qu'ils n'ont pas changé (…) Loin des beaux plans com' bien léchés, loin des discours qui se voudraient apaisés de Marine Le Pen, voici les fascistes qui se lâchent, à visage découvert et en public. »

Alerté, Amaurry Navarranne annonce que « tout commentaire injurieux sera retiré », tout en comprenant  «  l’exaspération de beaucoup ». Alors, l’élu FN victime de l’ultra-liberté des commentaires qu’offrent les réseaux sociaux, ou véritable phénomène propre à certains partis politiques ? À chacun de juger, au jour le jour, avec modération.

 



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios