Hautes-Alpes : une famille de réfugiés syriens accueillie à Briançon

Hautes-Alpes : une famille de réfugiés syriens accueillie à Briançon

SOCIÉTÉ / Cette famille, en provenance d’Alep où se déroulent de très violents combats, a été placée sous la protection de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) dès son arrivée en France, et accueillie aujourd’hui par le maire de Briançon, Gérard Fromm.

 

- Hautes-Alpes -

La commune de Briançon s’était engagée dès septembre 2015 à participer à l’effort de solidarité nationale en proposant de mettre à disposition quelques logements communaux vacants, afin d’assurer l’accueil de familles de réfugiés sans distinction d’origine ou de religion.

C’est dans ces conditions qu’une famille de réfugiés syriens de six personnes,  dont quatre enfants de 5 à 11 ans, a été accueillie à Briançon ce vendredi 19 août. Des réfugiés reçus par le maire (DVG) de Briançon, Gérard Fromm, et plusieurs représentants de la municipalité, du CCAS et de la Mapemonde.

 

L’histoire d’une famille qui fuit l’horreur :

Ayant dû fuir les atrocités de la guerre en Syrie, le maire précise que « la famille avait trouvé un refuge provisoire en Turquie, pays voisin qui accueille plus d’un million de réfugiés syriens dans des conditions très difficiles, avant de pouvoir bénéficier d’une procédure de réinstallation humanitaire. » Précisant également que « leur arrivée en France a été plusieurs fois reportée depuis le mois de juin en raison des évènements actuels en Turquie qui ont compliqué leur transfert. »

Cette famille, en provenance d’Alep, la ville où se déroule de très violents combats, a été placée sous la protection de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) dès son arrivée en France. Ils ont été accueillis à leur arrivée en fin de matinée à l’aéroport de Marignane par deux agents de l’Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII) qui a pris en charge le déplacement en car jusqu’à Briançon. La famille a ensuite été installée dans un appartement communal inoccupé. Le CCAS de Briançon est en charge de son accompagnement social.

 

« Se reconstruire à Briançon »

« Loin des traumatismes vécus en Syrie et sur la route de l'exil » , c’est ce que souhaite le maire de la ville, qui précise que cet accueil et leur hébergement « rentrent dans le dispositif national d’accueil des demandeurs d’asile, assurée par l’État. »



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios