Hautes-Alpes : un menu 100% Hautes-Alpes à Embrun

Hautes-Alpes : un menu 100% Hautes-Alpes à Embrun

GASTRONOMIE / L'Hôtel de la Mairie lance un menu Locavore, à base des 100% des produits haut-alpins.

 

- Hautes-Alpes –

 

Manger des aliments produits près de chez vous. C’est le but de l’opération Locavore, lancé ce mois-ci à l’Hôtel de la Mairie d’Embrun. Un mouvement né en 2005, lors de la Journée mondiale de l’environnement. Un locavore achète ses produits directement chez les producteurs, ou bien dans les AMAPs, les regroupements de producteurs. Ils participent au développement des circuits courts. Un mot qui est entré dans le dictionnaire en 2010, mais dont l’usage est encore fébrile, surtout chez les professionnels de la restauration.

 

Savoir ce qu’on mange

Un menu élaboré à base, 100% de produits haut-alpins, c’est donc le pari pris à l’Hôtel de la Mairie à Embrun, géré par le GG Loisirs, groupe familial installé dans les Hautes-Alpes depuis 2006. « C’est simplement savoir d’où viennent les produits et savoir ce que l’on mange. Ce ne sont pas des produits poussés sous serre à l’autre bout du monde. Si aujourd’hui, je propose des asperges, c’est qu’aujourd’hui dans les Hautes-Alpes on peut en trouver », affirme sur Alpes 1 Frédéric Garnier, le gérant de l’établissement.

Objectif, mettre en avant ce qui se fait dans les Hautes-Alpes, ce qui se fait de bon, tout en permettant aux producteurs de valoriser leurs produits dans cet établissement 3 étoiles, satisfaisant du même coup les clients. « Le client est demandeur, mais pas tant que ça. Par contre, si on lui propose, le client saute dessus et il est très content de savoir qu’il mange local, qu’il mange les fromages de M. Viossat, les poires de M. Jacob, même s’il ne sait pas qui ils sont. »

 

 

Des producteurs difficiles à trouver

D’autant que le chef, Franck, met du cœur à cuisiner ces produits haut-alpins. « En ce moment, nous avons en entrée une charlotte d’asperges, avec une chips de jambon. La charlotte est avec du chèvre de Crévoux. En plat, nous avons la côte de cochon, qui est servi avec un jus à la sauge. Nous avons le traditionnel navarin d’agneau. » Du porc en provenance du Valgaudemar et de l’agneau de Sisteron, sans oublier, la truite de Châteauroux, la glace au Génépi, ou encore la poire au vin de Tresbaudon.

Le gérant de l’Hôtel de la Mairie d’Embrun, Frédéric Garnier, qui est à la recherche de nouveaux producteurs. « La difficulté, pour le restaurateur, est de se mettre en rapport avec le producteur. Parce que, déjà, le restaurateur ne connait pas forcément le producteur. Il n’a pas le temps de chercher dans tout le canton, le gars qui fait le petit produit qui convient bien. La deuxième difficulté va être pour le producteur, d’être capable d’assurer les demandes du restaurateur, qui va demander certaines quantités et sur une certaine durée. » Des difficultés, mais l’envie de continuer cette initiative, avec un menu Locavore renouvelé tous les trois mois.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios