Hautes-Alpes : le Buëch en quête d'identité

Hautes-Alpes : le Buëch en quête d'identité

INTERCOMMUNALITÉS / Le préfet des Hautes-Alpes à la rencontre des élus, les habitants qui se réunissent : la réforme intercommunale crée le débat dans le Buëch.

 

- Hautes-Alpes -

Le Buëch se préoccupe de son avenir, avec la réforme intercommunale qui se met en place. Le préfet des Hautes-Alpes, Philippe Court, est allé à la rencontre des élus ce vendredi. Dans le même temps, le collectif Haut-Buëch Nature appelait les habitants à un grand débat à Serres. Le Buëch dont l’avenir n’est pas encore écrit.

Actuellement, on compte sept communautés de communes : Buëch-Dévoluy, Haut-Buëch, Serrois, Vallée de l’Oule, Baronnnies, Laragnais et Ribiers-Val de Méouge. En mars dernier, le préfet des Hautes-Alpes a proposé un schéma à trois : Buëch-Dévoluy avec Veynes, le Centre Buëch en limite de la Drôme et le Sisteronais-Buëch avec Laragne-Montéglin et Sisteron. Une carte qui a été rejetée par la CDCI, les élus réunis en Commission départementale de coopération intercommunale le 17 mars dernier. Avec 27 voix sur 40, la CDCI a préféré un regroupement entre le Centre Buëch et le Laragnais, avec un point d’interrogation pour le Sisteronais.

 

Sisteron, le mal aimé

Un mariage désiré par certains avec Sisteron mais qui ne satisfait pas tout le monde. Le 1er mai dernier, un collectif est apparu sous l’étiquette « Notre Buëch est possible ». Il réunit une trentaine de citoyens et élus qui défendent un grand Buëch, détaché des « pôles urbains » de Gap et Sisteron. Ils veulent un Buëch fort qui préservent ses emplois et développe son propre territoire.

La Communauté de communes du Laragnais avait dit non également au mariage avec Sisteron, le 30 novembre dernier. Un vote blanc, 12 voix pour et 12 voix contre, qui avait fâché la présidente et maire de Laragne-Montéglin, Henriette Martinez. Elle avait fait voter dans la foulée une délibération au sein de son conseil municipal : si le rattachement avec Sisteron ne se fait pas, Laragne-Montéglin sortira de la communauté de communes du Laragnais.

 

Que va faire le préfet ?

Mais un résultat nuancé par les conseillers départementaux de gauche, Anne Truphème et Florent Armand, qui militent pour une fusion, à minima, avec le Centre Buëch. Pour eux, la municipalité ne représente que 40% des Laragnais, Henriette Martinez ayant été élue sur ce score, lors d’une triangulaire.

Une réunion s’est donc tenue ce vendredi après-midi entre le Préfet des Hautes-Alpes, les maires des communautés de communes de Rosans, de la Vallée de l’Oule et de Serres pour présenter le schéma de la CDCI de lundi. Philippe Court qui a proposé, selon Laurent Eyraud-Chaume du collectif ‘Notre Buëch est possible’ « d’accepter la CDCI des Alpes de Haute-Provence, à savoir une communauté de communes Sisteronais-Buëch et une communauté de communes Centre Buëch autour du Serrois en 2017. Et d’aller en 2018 vers une fusion de ces deux communautés de communes ».

Un tracé qui semble compliqué pour les élus qui devraient avoir lundi trois possibilités : « soit accepter l’accord du 04 Sisteron-Laragne-Centre Buëch, soit l’accord du 05 Serres-Laragne-Sisteron, soit revenir au périmètre des départements et donc rouvrir la porte d’un Grand Buëch ».

 

 

Laurent Eyraud Chaume, membre de "Notre Buëch est possible" :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios