Hautes-Alpes : les No-THT 05 dénoncent les violences policières

Hautes-Alpes : les No-THT 05 dénoncent les violences policières

ENVIRONNEMENT / Une militante est hospitalisée, après avoir sauté de 9 mètres pour échapper aux violences policières selon le collectif No-THT 05.

 

- Hautes-Alpes –

Le collectif No-THT 05 a tenu une réunion publique ce vendredi soir à Gap, pour revenir sur les incidents de mardi dernier, notamment avec les forces de l’ordre. Militants contre le chantier RTE Haute-Durance et ses lignes électriques aériennes, certains d’entre eux ont occupé les locaux provisoires de l’entreprise à Saint-Crépin. Le collectif qui assure que l’ambiance « était détendue ».  « Pendant que des militants étaient en bas du bâtiment, une dizaine d’entre eux ont pris possession du toit », ont-ils expliqués. Protégé par des barrières, le toit était situé à 9 mètres de hauteur. 

Selon No-THT 05, tout s’est bien passé jusqu’à l’installation d’une tyrolienne le soir, pour « faire passer couvertures et duvets ». Les gendarmes auraient alors brandi des couteaux pour couper le câble. Cette intervention aurait provoqué un mouvement de panique, expliquant qu’une des militantes est sautée du toit. Elle est actuellement hospitalisée pour une fracture de vertèbre et une blessure au coude. Le collectif dénonce « l’action irréfléchi des gendarmes », « la violence inouïe », parlant de coups de poing et de danger sur la vie d’autrui.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios