Hautes-Alpes : malveillances sur le mobilier urbain de Briançon, la municipalité porte plainte

Hautes-Alpes : malveillances sur le mobilier urbain de Briançon, la municipalité porte plainte

FAITS DIVERS / Pour la municipalité de Briançon, après les constats, il est temps de passé à la condamnation et aux dépôts de plaintes, après de nombreuses dégradations sur la commune.

 

- Hautes-Alpes -

Après des dégradations constatées ce week-end dans la salle du Prorel, avec une tentative d’incendie, fenêtres brisées et portes endommagées, ainsi qu’au centre Lepoire, avec une fenêtre abimée, (voir photos), la municipalité décide aujourd’hui de condamner et de porter plainte, face à des agissements de malveillances en « recrudescence ces dernières semaines.»

« S’attaquer à un équipement municipal, c’est pénaliser en premier lieu les Briançonnais. Cela représente un risque pour la sécurité des personnes et un coût important pour la collectivité », rappelle la municipalité.

 

 

La ville de Briançon qui constate des dégradations aussi bien sur le mobilier urbain, qu’à l’encontre de biens communs, comme des bris de vitre sur l’ascenseur de la passerelle du Prorel, le centre Lepoire, visité à plusieurs reprises ou encore des tentatives d’effractions à l’école d’Oronce Fine. Du côté de l'opposition,  Romain Gryzka demande "loin de toute polémique politicienne stérile, de réexaminer ensemble mon souhait d’installer des caméras de vidéo protection dans les lieux les plus sensibles de la ville et dans un premier temps, aux abords des équipements publics de notre commun"

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios