Hautes-Alpes : JM Arnaud obtient le soutien de l’UDI pour les sénatoriales

Hautes-Alpes : JM Arnaud obtient le soutien de l’UDI pour les sénatoriales

SENATORIALES 2014 / Info Alpes 1 / Toujours membre de l’UMP, Jean-Michel Arnaud obtient le soutien de l’UDI pour les sénatoriales

Hautes-Alpes – Selon plusieurs sources concordantes, le maire de Tallard et 1er vice-président du Conseil Général des Hautes-Alpes, Jean-Michel Arnaud (ancien UDF), candidat dissident DVD pour les élections sénatoriales du 28 septembre dans les Hautes-Alpes, a officiellement reçu le soutien de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI), partenaire privilégiée de l’UMP. L’UMP qui a choisi de soutenir, au mois de juin, un autre candidat, en l’occurrence Jean-Yves Dusserre, président du département.

Dans une lettre envoyée aux 436 grands électeurs du département des Hautes-Alpes, fin juin, Jean-Michel Arnaud annonçait être candidat pour les élections sénatoriales. « L’annonce de la candidature de Jean-Michel Arnaud entrainera de facto son expulsion de l’UMP », rappelle la présidente départementale de l’UMP et maire de Laragne-Montéglin, Henriette Martinez. Un courrier, signé conjointement avec le secrétaire départemental de l’UMP Victor Berenguel, maire et conseiller général de Savines-le-Lac, a déjà été adressé dans ce sens au bureau politique de l’UMP qui doit prochainement se réunir, soutien Henriette Martinez.

A quatre semaines du scrutin, « le bureau politique de l’UMP à Paris n’a toujours pas prévu de se réunir pour étudier le cas Arnaud », précise toutefois un cadre de l’UMP, interrogé par Alpes 1. L’exclusion de l’UMP de Jean-Michel Arnaud n’est donc pas à l’ordre du jour. Reste que cette exclusion, si elle survenait, entrainerait une « fronde » de certains élus dans la majorité et par voie de conséquence une grave crise politique au sein même du Conseil Général, dont la majorité à droite, aujourd’hui, ne tient qu’à une seule voix. Dans ce contexte, une guerre de succession pour la présidence du Conseil Général devrait inévitablement se dessiner lors des prochaines élections territoriales en 2015.

Selon nos informations, la présidente de la fédération de l’UDI dans les Hautes-Alpes, Chantal Eyméoud, également maire d’Embrun et conseillère régionale Provence-Alpes-Côte-D’azur, a refusé l’investiture de son parti pour ces élections sénatoriales. Interrogée sur le duel Arnaud-Dusserre, « la position de l’UDI 05 que nous avons prise est la neutralité. J’ajoute que nous avons amitiés et respect pour les deux candidats », a répondu Chantal Eyméoud.

Jean-Michel Arnaud devrait lancer jeudi 28 août sa campagne en annonçant le nom de sa suppléante, à savoir Catherine Muhlach, conseillère municipale d’opposition à la ville de Briançon et membre de l’UMP. Interrogé par la radio Alpes 1, Jean-Michel Arnaud qui se présente comme un centriste de l’UMP n’a pas voulu s’expliquer publiquement sur le soutien de l’UDI, expliquant « que l’investiture était délivrée à des membres d’un parti et que les choses seront clarifiées dans les prochains jours ».

Egalement candidat, le président du Conseil Général des Hautes-Alpes depuis 2008, Jean-Yves Dusserre, avait finalement obtenu l’investiture de l’UMP, dans le courant du mois de juin. Sur la radio Alpes 1 Jean-Yves Dusserre affirmait alors que sa candidature s’inscrivait dans une volonté de « rassemblement ».

Ce dernier lancera officiellement sa campagne ce vendredi 29 août à Lazer. Le maire du village, Patricia Morhet-Richaud, proche d’Henriette Martinez, a en effet accepté d’être la suppléante du candidat Dusserre. Selon nos informations, Jean-Yves Dusserre devrait cumuler les deux casquettes de président du Conseil Général et sénateur, en cas de victoire. A noter que les sénateurs sont élus par les grands électeurs, au nombre de 437 dans les Hautes-Alpes.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios