Alpes de Haute-Provence : l’habitat insalubre pris à bras le corps à Digne

Alpes de Haute-Provence : l’habitat insalubre pris à bras le corps à Digne

POLITIQUE / SOCIÉTÉ / 23 logements pour un public intergénérationnel et cinq commerces vont être aménagés

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Redonner de l’attrait au centre ancien de Digne les Bains avec des logements de qualité. Tel est l’objectif du projet de résorption de l’habitat insalubre et dangereux de l’ilot Pied de ville. Un projet phare de la mandature dont le coût des études a été voté à l’unanimité lors du conseil municipal du 26 janvier dernier. 23 logements pour un public intergénérationnel et cinq commerces vont ainsi être aménagés. « Cette opération est d’abord un projet social, c’est une décision de renouvellement urbain durable qui relève d’un arbitrage politique, affirmé pour assurer les attentes des habitants et des usagers » explique sur Alpes 1 Nadine Vollaire, maire adjointe déléguée à l’urbanisme à l’habitat et à la revitalisation urbaine.

 

« L’objectif est le traitement de l’insalubrité irrémédiable dans une optique de protection, de relogement et d’amélioration des conditions de vie », N. Vollaire

 

Un dossier de demande éligibilité au RHI, Résorption de l’Habitat Insalubre a été déposé ainsi que pour les subventions des études estimées à 183.000 euros hors taxe et financées à 70%. Les premières études ont débuté en 2017, les études complémentaires devraient commencer en mars pour se terminer en septembre. Le début du chantier devrait avoir lieu pour 2022 avec une livraison en 2024.


M. Bonnefoy



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios