Alpes de Haute-Provence : Brigitte Klinkert en visite à Manosque, Oraison et Aiglun

Alpes de Haute-Provence : Brigitte Klinkert en visite à Manosque, Oraison et Aiglun

POLITIQUE / La ministre déléguée a rencontré les élus locaux et visité plusieurs structures dédiées à l’insertion

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

La Ministre déléguée à l’insertion, Brigitte Klinkert, était en visite ce jour sur le département des Alpes de Haute-Provence. Elle a commencé sa journée par la découverte de l’Atelier des Ormeaux à Manosque. Cette association en activité depuis 1993 est au service des personnes en difficultés. Elle propose une aide à la réinsertion grâce à un atelier de couture et un atelier « espace vert ». Après une courte visite de l’Oustaou, l’espace d’accueil et d’hébergement dédié aux femmes victimes de violences conjugales, la ministre a pris le temps d’écouter la directrice et président de cette association manosquine. En présence du président du Conseil départemental René Massette, du député Christophe Castaner, ainsi que Violaine Demaret, préfète des Alpes de Haute-Provence, la représentente du gouvernement a abordé ses objectifs pour 2021. « L'idéeen ce début d’année 2021, dans le domaine de l’inclusion, est de créer 30 000 emplois nouveaux. Le but ce n’est pas que ces personnes restent dans ces structures, mais c’est un grand pas de reprise en confiance et d’espoir dans une vie qu’elles vont pouvoir construire », explique Brigitte Klinkert. 

 

L'insertion en pleine crise sanitaire et économique

Le maire de Manosque, Camille Galtier, et le président du Conseil départemental  René Massette, ont souligné – malgré une volonté de poursuivre ce travail sur l’insertion de manière collective – la pauvreté du département et la nécessité de voir s’installer de nouvelles entreprises. « On est un territoire pauvre ! Une fois que nous avons enlevé les compétences obligatoires du département comme les routes ou le social, il ne reste plus grand-chose. Pour faire de la solidarité et de l’inclusion, il faut de la création de richesses et notre territoire a grand besoin de faire venir des entreprises » , explique l'édile de la Cité Giono. La ministre était « très heureuse » de constater « qu’on arrive à travailler collectivement pour permettre à ceux qui aujourd’hui sont les plus éloignés de l’emploi de remettre le pied à l’étrier ». À l’écoute, Brigitte Klinkert s’est cependant montrée optimiste face à l’engouement général en cette période de crise sanitaire, économique et sociale.

 

Signature d'une charte en faveur de l'inclusion et l'insertion professionelle

La Ministre déléguée à l’insertion a poursuivi sa matinée par une visite de la société Albhades Provence à Oraison où, avec la préfète des Alpes de Haute-Provence Violaine Demaret et Didier Long, président de l’UDE 04, cette représentante du gouvernement a signé la charte en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle entre l’État et l’Union des Entreprises. Elle prévoit notamment un engagement supplémentaire des entreprises du territoire pour l’insertion des plus fragiles dans le monde économique. Cette journée de visite ministérielle sur le département s’est finalement conclue dans les locaux de l’entreprise COSEPI à Aiglun qui axe sa politique de recrutement sur l’insertion.

 

M.Mathieu



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios