Alpes de Haute-Provence : « les mesures d’urgence ne sont pas la solution absolue »

Alpes de Haute-Provence : « les mesures d’urgence ne sont pas la solution absolue »

ÉCONOMIE / Didier Long, président de l’UDE des Alpes de Haute-Provence, était l’invité du « 8 :30 » ce matin sur Alpes 1

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Face à la crise sanitaire qui touche les Alpes de Haute-Provence, « le tissu économique s’en tire bien. Nous sommes faits de TPE et PME qui ont su s’adapter » se félicite Didier Long, président de l’Union des Entreprises dans les Alpes de Haute-Provence. Des entreprises qui ont su tirer leur épingle du jeu, « comme les entreprises cosmétiques qui se sont converties dans la fabrication en gel hydroalcoolique ». S’il est noté quelques « ralentissements » dans le secteur de la construction, Didier Long est optimiste : certaines communes maintiennent leurs investissements. Quant aux autres où le renouvellement municipal a eu lieu au mois de juin, il espère que les municipalités remplissent le carnet de commandes.

 

Deux fois moins de défaillances d’entreprises

Il y a quelques jours, la préfecture des Alpes de Haute-Provence se réjouissait qu’il y ait eu, en 2020, deux fois moins de défaillances d’entreprises que l’année précédente, preuve des mesures d’urgence qui ont porté leurs fruits. 4.100 demandes d’activité partielle ont été accordées dans le département, soit 25 millions d’euros versés aux entreprises et salariés. Le fonds de solidarité, mis en place en mars dernier pour les petites entreprises, a été alloué à plus de 6.000 entreprises dans le département pour un montant total de plus de 19,5 millions d’euros. Dans le département, près de 10 000 entreprises ont pu reporter le paiement de leurs cotisations sociales, pour un montant total de plus de 46 millions d’euros. « On peut se réjouir des mesures d’urgence, mais ce n’est pas la solution absolue, nous avons besoin du consommateur », lance Didier Long. Le président de l’UDE veut qu’un climat de confiance revienne, « il faut se remobiliser, consommer local ». Retrouvez l'intégralité de l'entretien ici

 

C. Cava Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios