Alpes de Haute-Provence : la sécurité en point d’orgue du Conseil Municipal de Manosque

Alpes de Haute-Provence : la sécurité en point d’orgue du Conseil Municipal de Manosque

POLITIQUE / Le maire de Manosque est revenu sur certains points à l’ordre du jour du Conseil Municipal

 

 - Alpes de Haute-Provence - 

 

Une vingtaine de points étaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Manosque. La série de décisions prises par Camille Galtier et son équipe s’inscrit dans la continuité des promesses électorales du maire et notamment celles concernant la sécurisation du centre-ville. L'édile a donc annoncé la création de trois nouveaux postes au sein de la Police Municipale. Il s’agit d’un poste de chef de service, d’un policier et d’un maître-chien. Camille Galtier a également précisé qu’une quinzaine de caméras de vidéo-surveillance de la ville – obsolètes depuis 2017 – allaient être rénovées d’ici la fin de l’année. Par ailleurs, un Centre de Supervision Urbain est en attente d’un agrément de la part de la préfecture. Cette installation devrait pouvoir être aménagée et en service pour une vidéo-verbalisation en début d’année 2021.

 

« Il faut sécuriser les abords des écoles », C. Galtier

 

La sécurisation des zones à proximité des écoles était également en débat. Franck Parra, élu de l’opposition demandait la mise en place d’un véhicule de police avec une équipe, de caméras et des règles vigipirate devant l’école primaire et maternelle Saint-Charles. Pour le maire, il s’agit d’un cas parmi d’autres. « La problématique concerne les sept écoles de Manosque et sera traitée dans un plan global en trois volets » explique t-il. Il s’agira donc d’améliorer le stationnement de manière générale en centre-ville, de sécuriser les écoles avec l’installation de dix caméras et enfin d’augmenter les effectifs de police pour leur permettre une présence sur les secteurs concernés.

 

PLU, rester maître de son sol

Autre point abordé lors de ce Conseil Municipal : l’opposition au transfert de la compétence PLU à l'agglomération Durance Lubéron Verdon. Pour Camille Galtier, « il est important que le PLU reste au sein de la municipalité ; que chaque commune soit maître de son sol ». Il a également précisé que le PLU de la ville de Manosque, inchangé depuis 15 ans, serait revu au cours de l’année 2021. L’objectif est de le rendre effectif en début d’année 2022 avec comme axes principaux : la réponse au besoin de logement, la requalification des logements vacants et le développement de la circulation routière.

 

M.Mathieu



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios