Alpes de Haute-Provence : J.-L. Bianco pris à partie sur Twitter après son refus de débattre avec Éric Zemmour

Alpes de Haute-Provence : J.-L. Bianco pris à partie sur Twitter après son refus de débattre avec Éric Zemmour

POLITIQUE / L'ancien député PS des Alpes de Haute-Provence, désormais président de l'Observatoire de la Laïcité refuse de débattre avec le polémiste, évoquant sa condamnation pour provocation à la haine raciale

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Jean-Louis Bianco soulève un flot de réactions sur Twitter. L’ancien député socialiste des Alpes de Haute-Provence est désormais président de l’Observatoire de la Laïcité. C’est avec cette fonction qu’il a été invité à participer à l’émission « Face à l’info » sur CNews. Invitation qu’il a déclinée, expliquant refuser débattre avec Éric Zemmour.

 

 

L’essayiste et polémiste avait été définitivement condamné en septembre 2019 pour provocation à la haine raciale, après que son pourvoi en cassation ait été rejeté. Lors d’une émission en 2016, il avait affirmé qu’il fallait donner aux musulmans « le choix entre l’islam et la France » et que le pays vivait « depuis 30 ans une invasion » avant d’ajouter que « dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouerait une « lutte pour islamiser un territoire, un djihad ». La cour d’appel de Paris avait estimé que ces passages visaient la communauté musulmane et contenait une exhortation implicite à la discrimination. Jean-Louis Bianco refuse donc tout débat avec le journaliste, justifiant sa décision par cette condamnation. Décision vivement critiquée par le philosophe Raphaël Enthoven. Ce dernier n’a pas hésité à se saisir de son clavier et de son compte Twitter pour l’accuser de « lâcheté » avant de se reprendre ironiquement, « votre prudence, pardon ».

 

 

C. Cava Michard 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios