Alpes de Haute-Provence : municipales, les spécificités de certaines communes

Alpes de Haute-Provence : municipales, les spécificités de certaines communes

POLITIQUE / Plus de candidats que d'habitants, une seule liste dans des communes de plus de 1.000 habitants, maires de longue date qui ne se représentent pas : on termine ce focus avec des municipalités où les élections se déroulent dans des conditions bien spécifiques.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Quand des maires en place depuis de nombreuses années décident de ne pas briguer un nouveau mandat, trouver un remplaçant peut s'avérer très compliqué dans les petites communes. A Aiglun (1380 habitants), Daniel Jugy, en place depuis 19 ans, ne se présente pas à sa propre succession. Et il n'est pas difficile de deviner le nom de son successeur. Michel Audran, tête de liste "Aiglun en devenir, vivons-le ensemble", est le seul à avoir formé une équipe pour le scrutin. Une équipe en adéquation avec la majorité actuelle puisque le candidat est le quatrième adjoint du maire sortant.

Dans d'autres communes, les pronostics sont plus difficiles à établir. C'est le cas à Châteauneuf-Val-Saint-Donat, 500 habitants, où le maire en place depuis 25 ans Michel Flament d'Assigny ne souhaite pas repartir pour six nouvelles années. Fait rare dans une commune de cette taille, 30 personnes sont candidates pour 15 sièges à pourvoir. Même chose à Mézel pour ses 660 habitants, où 30 candidats se disputent 15 sièges, y compris le maire sortant Pierre Suzor en poste depuis 2008.

 

Plus de candidats que d'habitants

Si dans certaines communes le nombre de candidats est supérieur au nombre de sièges au conseil municipal, à Majastres c'est encore autre chose. Le village compte trois habitants... pour neuf candidats et sept sièges à pouvoir. La commune la moins peuplée de la région Paca et la deuxième moins peuplée de France compte en réalité une vingtaine d'habitants, si l'on inclut les résidents secondaires qui viennent s'y ressourcer pendant les week-ends ou les vacances.

 

Sept communes de plus de 1000 habitants avec une seule liste

En plus d'Aiglun, six autres municipalités des Alpes de Haute-Provence à plus de 1000 habitants n'ont qu'une seule équipe engagée dans cette course à la mairie : l'Escale (liste menée par le maire sortant Claude Fiaert), Jausiers (liste menée par Jacques Fortoul), Mane (liste menée par le maire sortant Jacques Depieds), Volx (liste menée par Béatrice Garcia), Saint-André-les-Alpes (liste menée par le maire sortant Serge Prato) et Mison (liste menée par le maire sortant Robert Gay). Dans ce cas de figure, la liste est élue dès le premier tour si elle recueille la majorité des suffrages exprimés (50% des voix plus une).

H. Sarracanie



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios