Alpes de Haute-Provence : municipales à Barcelonnette, un duel entre deux listes citoyennes

Alpes de Haute-Provence : municipales à Barcelonnette, un duel entre deux listes citoyennes

POLITIQUE / Sohpie Vaginay-Ricourt et Louis Garnier s’affrontent pour succéder au maire sortant Pierre-Martin Charpenel. Parmi les sujets centraux de la campagne : le désendettement de la ville.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Qui pour succéder à Pierre-Martin Charpenel ? Le maire sortant de Barcelonnette ne se représente pas. Il souhaite laisser la place à Sophie Vaginay-Ricourt, adjointe en charge des affaires sociales, scolaires et éducatives. La tête de liste « Barcelonnette au cœur 2020 » est par ailleurs secrétaire départementale des Républicains 04. Poste auquel elle renoncera si elle est élue.

L’équipe de la présidente de la communauté de communes vallée de l’Ubaye Serre-Ponçon est composée de douze élus sortants mais aussi de novices en politique. La démocratie participative est au cœur du programme puisque la candidate a partagé un questionnaire sur le site internet « Barcelonnette au cœur » pour élaborer son projet en fonction des priorités des électeurs. La candidate souhaite également la création d’un conseil municipal des écoliers et instituer une commission ouverte aux citoyens.

 

Une dette de 1.940 euros par habitants

La démocratie participative également plébiscitée par la liste adverse « Une autre voix pour Barcelonnette » menée par Louis Garnier. L’ingénieur électrotechnicien à la retraite entend bien consulter les citoyens pour tout projet supérieur à un million d’euros.

Il faut dire que la question des finances est primordiale dans cette campagne. La ville est endettée à hauteur de 1.940 euros par habitants. A titre de comparaison, la moyenne est de 710 euros pour les communes de 2.000 à 3.000 habitants. Louis Garnier n’a jamais été élu et se présente à une élection pour la première fois, entouré d’une équipe de tout bord politique. Sa candidature tardive, à la fin du mois de février, est intervenue pour faire en sorte qu’il n’y ait pas qu’une seule liste en compétition. L’ancien chef d’entreprise n’a eu que peu de temps pour se faire connaître des électeurs. Un timing qui lui sera peut-être défavorable dans les urnes.

 

H. Sarracanie



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios