Alpes de Haute-Provence : nouvelle phase de sécurisation sur la commune des Mées

Alpes de Haute-Provence : nouvelle phase de sécurisation sur la commune des Mées

SOCIÉTÉ / Entre le 23 et le 30 mars prochain, la chandelle toujours instable sera dynamitée. Entre 250 et 300 personnes seront évacuées le temps de l’opération

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Une nouvelle phase de sécurisation sur la commune des Mées après la chute d’un pénitent en décembre dernier. Entre le 23 et le 30 mars prochain, la chandelle toujours instable sera dynamitée. La date précise n’est pour l’heure pas encore définie. Des travaux sont déjà en cours sur une petite partie de cette chandelle, d’un volume de 35 m3. Il s’agit selon le maire de la commune, Gérard Paul, de limiter les risques de projection. La grosse partie de la chandelle restante qui doit être dynamitée fait, elle, 900 m3. « Une fois qu’ils auront fini le confinement, il y a une entreprise, spécialisée, qui va placer les charges d’explosifs dans le rocher. Le jour-j, lorsque le minage sera effectué, il y aura un périmètre de sécurité de 250m qui sera mis en place autour du rocher. Donc, on va évacuer toutes les maisons dans ce périmètre. Les personnes seront accueillies à la salle des fêtes » explique le maire

Entre 250 et 300 personnes seront concernées par cette évacuation le temps de l’opération

Une réunion publique aura lieu le 11 mars prochain pour expliquer le déroulement de cette journée à la population mais aussi les consignes à suivre. « On ira chercher les gens chez eux pour les accompagner à la salle des fêtes. Une heure avant le top du minage, on refera un tour pour frapper à toutes les portes pour s’assurer qu’il n’y a personne dans les maisons » souligne Gérard Paul.

 

« Il peut y avoir des projections de cailloux, mais pas de risque qu’un bloc puisse tomber » G. Paul

 

Une opération qui permettra aussi à une soixantaine d’habitants de pouvoir regagner leur domicile. À cause du risque d’éboulement des roches provenant de la cicatrice du Pénitent, une zone d’exclusion avait été définie et sécurisée. Selon le maire, « dès que le minage aura été effectué, que RTM, les services de l’État nous aurons garanti qu’il n’y a aucun risque. Les gens pourront à partir de ce moment-là regagner les maisons. Les opérations de déblaiements n’empêcheront pas que les gens puissent regagner leur domicile »

A. Vallauri



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios