Alpes de Haute-Provence : l’accueil des migrants en question pour un projet européen Erasmus

Alpes de Haute-Provence : l’accueil des migrants en question pour un projet européen Erasmus

SOCIÉTÉ / ÉDUCATION / Activités culturelles mais aussi sportives seront partagées entre des lycéens français, italiens et de jeunes migrants

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Un projet européen Erasmus sur l’accueil des migrants en Europe piloté par le Lycée Pierre-Gilles de Gennes de Digne les Bains. « D’ici ou d’ailleurs, partageons nos vies, partageons la terre » c’est son nom. 24 élèves vont y participer en France. Un projet qui doit se dérouler en partenariat avec un lycée italien de Bari. Le lycée Pierre-Gilles de Gennes a déjà mené différents projets Erasmus. Mais cette année c’est donc le sujet de l’accueil des jeunes migrants en Europe qui a été retenu alors que plusieurs Mineurs Non Accompagnés, MNA, sont hébergés dans un centre d’accueil à Champtercier.

Deux rencontres seront mises en place. La première aura lieu en France du 23 au 30 novembre, la seconde en Italie en mars ou avril 2020. Pour les activités réalisées en France, une douzaine de MNA sera présente. « L’objectif des rencontres est de faire en sorte que les jeunes impliqués dans le projet, les jeunes Italiens et Français, soient informés des procédures d’accueil, d’orientation et d’intégration des mineurs isolés qui arrivent en Europe. Pour cela, nous allons avoir des rencontres avec des institutions, des élus. On va rencontrer le sous-préfet, des personnes en charge de l’accueil des jeunes migrants au Conseil Départemental… Nous aurons en parallèle des activités qui visent à lutter contre les préjugés et les discriminations. Nous allons partir au Camp des Milles à Aix en Provence » explique sur Alpes 1, Christophe Dubois, enseignant au lycée Pierre-Gilles de Gennes. 

 

Un enrichissement partagé

« Pour nos étudiants c’est une ouverture à travers le sujet, c’est aussi une ouverture à travers les rencontres qu’ils vont faire avec leur partenaire italien. Chaque élève va en effet avoir un correspondant Italien » souligne Christophe Dubois. Pour le professeur, pour les jeunes mineurs non accompagnés, partenaires de ce projet, c’est l’occasion d’avoir un contact avec des gens de leur âge. « C’est un petit aperçu de l’Europe, de la France qui est différent de celui qu’ils ont connu jusqu’à présent ».

Notez qu’il s’agit d’un projet financé par l’Union Européenne

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios