Alpes de Haute-Provence : S. Cosserat, candidate pour l'investiture LREM à Manosque ?

Alpes de Haute-Provence : S. Cosserat, candidate pour l'investiture LREM à Manosque ?

POLITIQUE / Alors que la Commission Nationale d'Investiture a ouvert un appel pour désigner quel sera le candidat pour les municipales à Manosque, trois candidatures auraient déjà été déposées

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Municipales à Manosque : le camp de la République en Marche s’organise. Alors qu’un appel à candidatures a été lancé, trois auraient déjà été déposées. Des candidatures qui seront examinées par la Commission Nationale d’Investiture du parti. LREM a installé sa CNI en juin dernier, une commission composée de 16 personnalités qui ont pour mission de « sélectionner les candidats et candidates investis pour les municipales de mars 2020 ». Le parti veut s’appuyer sur des projets « municipaux innovants, progressistes et porteurs de réelles améliorations de la vie quotidienne ». La CNI proposera ensuite au bureau exécutif de la République en Marche les investitures des têtes de listes ou des soutiens de têtes de listes « partenaires » dans chaque commune.

 

Six critères retenus

La Commission Nationale d’Investiture analysera chaque situation selon des critères retenus par le parti : la probité et l’éthique du candidat ainsi que « sa cohérence avec les valeurs et positions du mouvement », l’ambition de son projet pour la commune et sa faisabilité, sa capacité de rassemblement, sa connaissance du territoire communale, son implantation locale et sa capacité à faire le meilleur résultat.

 

Qu’en est-il du coté de Manosque ?

« Le travail reste collectif, nous ne sommes pas dans un processus de composition des équipes tant que la CNI n’a pas tranché », insiste Benoit Gauvan, référent de LREM dans les Alpes de Haute-Provence. Si trois candidatures ont été déposées selon lui, il ajoute également que l’appel reste encore ouvert.

Parmi ces candidatures, Sandrine Cosserat en ferait-elle partie ? Selon certaines sources, la conseillère départementale et maire de Volonne pourrait se lancer dans la course aux municipales. « Mais pas aux côtés d’Armel le Hen [conseiller municipal délégué aux finances à Manosque, pressenti pour succéder à Bernard Jeanmet Peralta, le maire – ndlr] », assure-t-elle, contactée par la rédaction d’Alpes 1.

 

« Quand on travaille sur un sujet, ça nourrit forcément des idées », S. Cosserat

 

Un investissement dans la campagne des municipales qui pourrait donc se tourner du côté de la République en Marche, d’autant qu’en mars 2017, l’élue avait déjà fait acte de candidature pour les législatives au sein du parti présidentiel. « Je n’ai pas posé ma candidature pour les municipales à Manosque », affirme le maire de Volonne.

Pour autant, cette dernière reste présente depuis plusieurs semaines au sein du groupe de travail manosquin préparant les municipales, « elle apporte son expérience, elle a aussi un rôle au niveau départemental », explique Benoît Gauvan. Si Sandrine Cosserat affirme être « maire d’un merveilleux petit village que j’aime », les ambitions et le souhait d’aller vers la Cité de Giono ne seraient pas loin, « quand on travaille sur un sujet, ça nourrit forcément des idées ».

 

C. Michard



2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios