Alpes de Haute-Provence : complexe aqualudique à Manosque, « ce n’est plus une arlésienne »

Alpes de Haute-Provence : complexe aqualudique à Manosque, « ce n’est plus une arlésienne »

LOISIRS / Le centre aqualudique intercommunal verra le jour à la fin 2022, sans augmentation de la fiscalité au sein de la DLVA

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Non, ce n’est pas une arlésienne mais véritablement un projet qui s’accélère depuis un an. « Ce n’est plus une intention », ajoute Jean-Christophe Petrigny, vice-président de la DLVA, la communauté d’agglomération autour de Manosque, délégué des finances et porteur du projet.

 

Un calendrier prévisionnel fixé jusqu’en 2022

Le centre aqualudique intercommunal verra le jour à la fin 2022. Le calendrier prévisionnel est en place, « on a même pris un peu d’avance », se félicite l’élu. Le concours d’architectes lancé en avril, il faudra donc désormais analyser les dossiers en juin prochain, puis sélectionner trois candidats pour concourir. Avant le choix de l’architecte en octobre prochain. Le chantier devrait ainsi démarrer au début de l’année 2021 pour une durée entre 18 et 20 mois. Le projet prendra place dans le quartier de Chanteprunier à Manosque, un chantier nécessaire pour les territoires qui compose l’agglomération selon Jean-Christophe Petrigny, certains publics « comme les scolaires hors Manosque » ne pouvant accéder à la piscine de la Rochette.

 

« Le projet répond à 80 % de demandes qui nous ont été adressées lors des consultations », J.-C. Petrigny

 

La réalisation est portée à hauteur de 17 millions d’euros hors taxe afin de répondre aux attentes des territoires, dont les associations ont été consultées depuis un an.

 

Un projet subventionné à hauteur de 50 %, et sans augmentation des impôts

Déjà, la DLVA le promet : il n’y aura pas d’augmentation de la fiscalité pour financer le complexe. Car 50 % de subventions pourraient être engagés par l’État (1,5 million d’euros), la Région (2,5 millions), le Département (1 million) et Manosque (2,4 millions en investissements). La ville qui abondera également à hauteur de 600.000 euros pour le fonctionnement, actuellement porté sur la piscine de la Rochette. Quant au visage de la structure, il prend forme pour attirer aussi bien les écoles, les associations et les touristes.

 

C. Michard



Les commentaires sont désactivés pour cette info.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios