Alpes de Haute-Provence : trier plus rapporte plus à la Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch

Alpes de Haute-Provence : trier plus rapporte plus à la Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch

ENVIRONNEMENT / Désormais, tous les plastiques sont récupérables sur le territoire de l'intercommunalité. La récupération qui entre dans les recettes, ce sont 500.000 euros qui proviennent du tri

 

- Alpes du Sud - 

 

5 millions d’euros : voilà ce que coûte à l’année le traitement des ordures ménagères sur le territoire de la communauté de communes du Sisteronais-Buëch. C’est 197 euros par habitant. Un budget « conséquent » selon Daniel Spagnou, le président de l’intercommunalité. Aujourd’hui, il faut y faire face. Si le passage de la redevance d’enlèvement des ordures ménagères en taxe ne s’est pas fait sans faire grincer les dents, c’est sans regret selon l’élu. Il s’explique.

 

Trier représente une économie de 20 euros par personne

Les usagers doivent aussi ajouter de l’huile de coude, car trier plus rapporte plus à l’intercommunalité. Les chiffres sont positifs, puisqu’il y a quatre ans la récupération représentait 10 % des recettes, aujourd’hui elle pèse 22 % soit 500.000 euros, soit une économie de 20 euros par personne sur le territoire. Mais on peut mieux faire. Et depuis novembre 2018, les habitants peuvent aussi recycler tous les plastiques. 

 

La CCSB qui doit aussi répondre à un audit réalisé dans son service d’ordures ménagères. Il faut aujourd’hui uniformiser les systèmes mis en place sur les sept anciennes intercommunalités, mais également moderniser le matériel existant comme les camions ou bien les colonnes enterrées ou semi-enterrées.

 

C. Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios