Alpes de Haute-Provence : malgré le prélèvement à la source, il faut déclarer ses revenus

Alpes de Haute-Provence : malgré le prélèvement à la source, il faut déclarer ses revenus

SOCIÉTÉ / Malgré l’instauration du prélèvement à la source, les services des finances publiques doivent encore ajuster les taux. Ils sont 99.000 foyers fiscaux dans les Alpes de Haute-Provence et 43 % imposables

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

C’est le moment de déclarer ses revenus. Malgré l’instauration du prélèvement à la source, les services des finances publiques doivent encore ajuster les taux. « Pour pouvoir nous donner les éléments pour ajuster les taux de prélèvement à la source, faire valoir les charges déductibles, les pensions alimentaires, les crédits d’impôts si vous avez employé une personne à domicile ou fait un don à des œuvres », explique la directrice départementale des finances publiques dans les Alpes de Haute-Provence, Isabelle Godard-Devaujany.

43 % des foyers fiscaux imposables

On recense 99.000 foyers fiscaux dans les Alpes de Haute-Provence, 43.000 sont imposables. Des ressources fiscales qui représentent 110 millions d’euros, « c’est modeste » explique la directrice des finances publiques, « mais c’est quand même significatif ».

Une déclaration qui doit se faire obligatoirement en ligne pour tous les usagers dont l’habitation est équipée d’un accès internet, et ce quel que soit le montant des revenus. 55.000 déclarations ont ainsi été réalisées en ligne l’an dernier, soit 57 % de la population. Mais les équipes des finances publiques se tiennent à disposition de ceux qui ne pourraient la réaliser à domicile. 1.815 personnes ont été accueillies l’an dernier dans le département. Quant à la taxe d’habitation, elle continue de s’alléger.

 

Pourquoi payer des impôts ?

Et alors que la colère sociale gronde depuis novembre, ils sont de plus en plus à demander à « baisser les impôts au plus vite », comme le soulignait le Premier ministre. Edouard Philippe qui avait par ailleurs parlé d’une « tolérance fiscale zéro ». Cependant, la directrice départementale des finances publiques rappelle le rôle premier de ce que certains appellent la « douloureuse ».

L’obligation de payer ses impôts a été proclamée par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 « pour l’entretien de la force publique et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ». La déclaration doit être déposée avant le 16 mai pour les déclarations papier, avant le 21 mai pour les déclarations en ligne.

 

 

M. Bonnefoy / C. Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios