Alpes de Haute-Provence : fumier déposé devant la permanence de la députée, par un tracteur de J-C Castel

Alpes de Haute-Provence : fumier déposé devant la permanence de la députée, par un tracteur de J-C Castel

POLITIQUE / Selon nos informations, confirmées par l’intéressé, c’est bien le matériel agricole de Jean-Claude Castel, qui partage son siège de conseiller départemental de la majorité avec Emmanuelle Fontaine-Domeizel, qui a servi à déverser le purin devant la permanence de la députée.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Le vendredi 30 novembre dernier vers 19h30, 24 tonnes de terre mélangée à du purin et des légumes avaient été déposés devant la permanence de Manosque de la députée (LREM) de 2ème circonscription des Alpes de Haute-Provence, Emmanuelle Fontaine-Domeizel. « Une vingtaine de gilets jaunes, accompagnés de deux tracteurs avec remorques et quelques voitures ont filmé la scène pendant que les manifestants vidaient les déchets agricoles », témoignait alors l’élue sur Alpes 1. Manifestation d’une colère sans aucun dialogue possible entre l’élue et les manifestants qui étaient « repartis à toute allure. » Une action qui s’était renouvelée le lendemain poussant l’élue à déposer plainte.

En savoir plus >>> Alpes de Haute-Provence : gilets jaunes, du fumier devant la permanence de la députée, E.Fontaine-Domeizel

 

Un tracteur appartenant à un conseiller départemental de la majorité où siège également la députée

Selon nos informations, le soir même, le chauffeur du tracteur s’est arrêté sur le rond-point de l’A51 à Manosque, proposant aux gilets jaunes de déverser le contenu de sa remorque où bon leur semblait. C’est à cet instant que le choix s’est tourné vers la permanence de la députée.

Depuis, les photos de cette opération circulaient sur les réseaux sociaux et chacun y allait de son pronostic pour savoir à qui appartenait l’engin. Fatalement, dans un petit département agricole, chacun connaissant plus ou moins les préférences des uns et des autres dans le choix des marques de tracteurs, très vite la rumeur s’est tournée vers le conseiller départemental et maire (DVD, ex LR) de Corbières, Jean-Claude Castel.

Interrogé par Alpes 1 sur la question, l’élu de la majorité départementale en charge de l’agriculture ne nie pas les faits. « Je n’étais pas au volant, puisque durant cette période j’étais en déplacement à Dubaï, mais en effet c’est bien l’un de mes engins qui a déversé le purin », déclare Jean-Claude Castel. Mais qui a alors pris l’initiative de cette action ? « C’est l’un de mes associés qui a pris l'initiative. Bien sûr si j’avais été là, je ne l’aurais pas fait », regrette Jean-Claude Castel.

Mais de regrets sur cette action, il n’y en aura pas d'avantage de la part de l’élu qui comme à son habitude ne mâche pas ses mots. « Si Emmanuelle ne votait pas comme un seul homme ce que Macron demande, on n’en serait pas là. Chacun est responsable de ses actes et franchement, c’est un peu débile, mais il n’y a pas mort d’homme. Avec l’enveloppe qu’elle reçoit en tant que parlementaire, elle avait bien de quoi faire nettoyer le parking de sa permanence. » Pour Jean-Claude Castel, cette action pose une question : « qui est le plus fautif dans l’histoire ? Celle qui vote des lois injustes ou celui qui est en colère contre ces mêmes lois ? »

 

Bonne ambiance à venir au sein de la majorité départementale

Car il faut se souvenir que si Emmanuel Fontaine-Domeizel est députée En Marche, elle a également choisi de siéger au sein du Conseil Départemental dans une majorité plurielle, allant du PS à Les Républicains. Un choix qui lui a valu nombre de critiques, alors qu’un groupe d’opposition LREM existe également au Département.

Sur le même sujet >>> Alpes de Haute-Provence : Emmanuelle Fontaine-Domeizel ou l’ambiguïté politique sans complexe

 

Reste donc à la députée de trancher sur ces faits. Comment politiquement partager son siège avec un Jean-Claude Castel qui ne révoque que très partiellement le geste de son associé ? Allant jusqu’à considérer que tout cela n’arrive pas par hasard.

 

Une réunion de groupe demain au sein du département

Un sujet que ne souhaite pas laisser passer Emmanuel Fontaine-Domeizel, demain, lors d’une réunion de groupe au sein du conseil départemental. « Je souhaite recevoir de la part de la majorité et du président un soutien franc et sans ambiguïté sur ce qui s’est passé » insiste la députée sur Alpes 1.

Rappelant que si elle a décidé de s’engager avec cette majorité avec son étiquette LREM, « c’est parce que les choses étaient claires. Nous mettions une politique et une vision départementale forte en place sans la mélanger à la politique nationale. » En clair, la députée ne veut pas être prise entre le marteau et l’enclume et se faire le porte-parole du gouvernement devant ses collègues au sein de l’assemblée départementale.

 

Vouloir être jugée sans être coupable, l’impossible posture politique pour la députée ?

Car comment exclure les conséquences des actions gouvernementales sur les territoires, dénoncées par les élus locaux, alors que dans le même temps Emmanuel Fontaine-Domeizel a voté quasiment l’intégralité des projets de loi proposés par le gouvernement d’Édouard Philippe, tout en rejetant les amendements proposés par l’opposition parlementaire ? L’heure de cohérence politique aurait elle sonné pour la députée ?

 

A.Cam


3 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios