Alpes de Haute-Provence : gilets jaunes, le rond-point de l'A51 évacué à Manosque

Alpes de Haute-Provence : gilets jaunes, le rond-point de l'A51 évacué à Manosque

SOCIÉTÉ / Près d'une centaine de gendarmes a été mobilisée pour faire évacuer la soixantaine de gilets jaunes présente sur place. Les installations des occupants sont en train d'être démantelées.

 

- Alpes du Sud - 

 

Le rond-point de l’A51 à Manosque a de nouveau été évacué ce matin. 90 gendarmes mobiles et policiers ont été mobilisés, ainsi que des pompiers et des agents des services du département pour évacuer les lieux. Après la tentative avortée du 30 novembre  c'est la deuxième fois que les gilets jaunes sont délogés par les forces de l’ordre.

En savoir plus >>> Gilets Jaunes le rond-point de l’A51 à Manosque évacué le 17 décembre

 

 

L’opération qui a débuté à 7 heures s’est déroulée dans un calme relatif après que certains manifestants ont décidé de mettre le feu à plusieurs cabanes. Trois sommations ont été nécessaires avant l’usage de bombes lacrymogènes pour disperser la soixantaine de gilets jaunes présente sur place, mais un homme a été interpellé et placé en garde à vue pendant 1h30. Il aurait envoyé des projectiles sur les forces de l’ordre à l’aide d’une raquette de tennis. L’homme, qui préfère rester anonyme, explique avoir renvoyé les gaz lacrymogènes avec sa raquette.

 

 

La circulation est fortement perturbée dans le secteur. Une déviation a été mise en place par la zone Saint-Maurice. L’accès au rond-point est actuellement coupé.

 

 

 

Une évacuation que dénonce Philippe, gilets jaunes sur le rond de Manosque, comme étant un « risque de rupture dans le dialogue social entre les manifestants et les institutions » :

Un dialogue avec les institutions qui doit également passer par l’engagement des maires dans le mouvement, insiste encore Philippe :

 

 

Un homme de 72 ans blessé légèrement

Les gilets jaunes ont quitté le secteur, mais se sont rendus dans le centre ville afin de bloquer l’accès à la mairie en placant des sapins devant la porte. Un homme de 72 ans, présent lors de la déambulation en centre-ville, a été transporté par les pompiers au centre hospitalier de Manosque. Il se plaignait de douleurs aux côtes et a expliqué aux secours avoir été « matraqué » lors de l'évacuation du rond-point. 

 

Direction ensuite le lycée Esclangon pour les gilets jaunes afin d’obtenir le soutien des lycéens, sans succès, alors que la circulation a été bloquée devant l’établissement.

 

Bilan de cette déambulation dans le centre ville : quelques sapins et poubelles brulés, un manifestant d'une vingtaine d'année interpellé, et des gilets jaunes qui promettent d'être présents ce soir lors des voeux du maire, Bernard Jeanmet-Peralta.

 

A.Cam



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios