Alpes de Haute-Provence : « quand on est élu on ne laisse pas des collaborateurs tirer derrière les ficelles »

Alpes de Haute-Provence : « quand on est élu on ne laisse pas des collaborateurs tirer derrière les ficelles »

POLITIQUE / Patricia Granet dénonce une décision prise au profit d’intérêt personnel sans que le président du Département, René Massette, ne trouve rien à redire.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

C’est une petite séquence politique qui était presque passée inaperçu lors de la séance plénière du Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence vendredi dernier. Lors de la délibération relative aux créations, transformations et suppression des postes, le maire et conseiller départemental (DVG) de Digne-les-Bains, Patricia Granet, prend la parole et en profite pour donner une petite leçon politique sur sa gestion du personnel au président (PS) de Département, René Massette.

Une prise de parole, qui selon une source, « a libéré certains collaborateurs du Département en disant haut et fort ce que certains pensent tout bas. »

 

Une directrice de cabinet qui tirerait les ficelles ?

Car c’est bien de cela dont il s’agit pour Patricia Granet, qui dénonce un président de Département qui laisserait le champ libre à sa directrice de cabinet, Carole Aoust, pour prendre des décisions sur l’organisation interne du Conseil Départemental. Pour preuve, selon le maire de Digne, la création au 1er janvier d’un poste à temps complet de chargé de mission rattaché au président du Département, à la direction générale des services, alors que le DGS actuel, Pascal Hubert, n’a pas quitté ses fonctions. Un DGS « débarqué pour des raisons sombres au profit de vos collaborateurs alors que ce dernier a toujours été fidèle à ses présidents », a dénoncé Patricia Granet.

Il y aura donc deux DGS au Département, dont un dont la mission se réduit, sans que l’on sache précisement quelles seront ses taches. « Pascal Hubert reste administrateur, je lui enlève la partie fonctionnelle » indique René Massette. Le motif de ce changement de statut : « il n'y a pas de motif, nous avons trouvé un accord jusqu'à son départ en retraite en janvier 2020. Je lui confie une mission ». Laquelle ? On ne saura pas.   

Patricia Granet qui dénonce un pouvoir de nuisance qui dépasserait le simple Conseil Départemental :

Notez que la délibération en question a recueilli six votes contre et trois abstentions de l’opposition.

A.Cam



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios