Alpes de Haute-Provence : association Alexandra D. Néel pour continuer à faire rayonner son oeuvre

Alpes de Haute-Provence : association Alexandra D. Néel pour continuer à faire rayonner son oeuvre

SUR LA ROUTE /Une association mise en place par Marie-Madeleine Peyronnet. Elle a travaillé dix ans avec Alexandra David-Néel

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

L’association Alexandra David-Néel a été créée par Marie-Madeleine Peyronnet. Elle est restée au service d’Alexandra David-Néel pendant dix ans, jusqu’à son décès. Elle a notamment écrit « Dix ans avec Alexandra David-Néel ». « Il y avait tous les jours quelque chose, elle avait un caractère épouvantable mais elle était très drole » explique sur Alpes 1 Marie-Madeleine Peyronnet. L’association a au départ été mise en place pour aider les Tibétains, désormais il s’agit «  de continuer à faire vivre l’œuvre d’Alexandra David-Néel » souligne la présidente Jacqueline Ursch .

Jeudi : Alexandra David-Néel a légué à Digne les Bains, ses propriétés, ses collections et droits d’auteurs. Depuis le mois d’octobre, des travaux sont entrepris sur la propriété. Trois pôles : les jardins, la maison historique, et le bâtiment annexe. « L’idée c’est vraiment de retrouver comment Alexandra David-Néel a conçu sa maison » explique sur Alpes 1, Geneviève Gascuel, chargée des collections et des publics à la maison Alexandra David-Néel. Concernant le bâtiment annexe, quatre salles d’expositions permanentes vont être mises en place. Au total, il y a aura 600 objets exposés, mais aussi 200 meubles et des centaines de documents. Les travaux doivent se terminer en juin 2019.

Mercredi :  Ouvrages écrits par Alexandra David-Néel mais aussi livres sur Alexandra, la boutique Alexandra David-Néel à Digne les Bains propose de se plonger dans son univers, «  il y a aussi des objets d’artisanats fabriqués en Inde et au Népal qui permettent de donner un peu de couleurs et de se représenter ce qu’elle a vécu sur place en traversant l’Himalaya » souligne sur Alpes 1 Clothilde Durand, employée de la boutique.

Mardi : Des ouvrages pour en savoir plus sur Alexandra David-Néel. « Le Grand Art » est un roman écrit par Alexandra David-Néel. « Dans les archives de sa maison, il y avait ce manuscrit de 800 pages qu’elle avait écrit lorsqu’elle était à Tunis. Un ouvrage qui n’avait pas été publié à l’époque. Il était trop osé » pour l’époque souligne sur Alpes 1, la présidente de l’association Alexandra David-Néel, Jacqueline Ursch. Il est désormais disponible en librairie.

Le second ouvrage, « Alexandra David-Néel, de l’enfant à l’icône » retrace sa vie. Une partie de cet ouvrage se consacre à la jeunesse d’Alexandra D. Néel, l’autre sur le temps qu’elle a passé à Digne les Bains dès 1928.

Lundi : Alexandra David-Néel est née à Saint-Mandé près de Paris, mais elle est venue s’installer en 1928 à Digne. A sa mort, en 1969, elle a fait de la ville son légataire universel. « Alexandra David-Néel est une femme exceptionnelle. On la connait davantage comme exploratrice car elle est partie 14 ans en Asie. C’est aussi une scientifique. C’est la première femme européenne qui rentre à Lhassa en 1924 » explique sur Alpes 1 la présidente de l’association Alexandra David-Néel, Jacqueline Ursch. « A sa majorité, elle devient anarchiste, féministe, franc-maçonne, c’est une femme engagée » souligne la présidente de l’association.

A. Vallauri/ M. Bonnefoy



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios