Alpes de Haute-Provence : « qui dit commerce et artisan, dit revitalisation des centres-villes »

Alpes de Haute-Provence : « qui dit commerce et artisan, dit revitalisation des centres-villes »

ÉCONOMIE / Laure Vial, présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Alpes de Haute-Provence, était l’invitée du Supplément.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

4.914 artisans, dont notamment 2.027 dans le bâtiment, 1.192 dans les services, 768 dans l’alimentation et 649 dans la production, c’est à la tête de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Alpes de Haute-Provence (CMA 04) et de la Capeb 04 que Laure Vial, élue en 2016, représente ces professionnels au sein de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Région PACA.

La CMA, une instance peu connue du grand public, pas assez auprès des artisans « et c’est pour cela que notre objectif premier est d’aller durant cette mandature à la rencontre des professionnels », insiste Laure Vial. Des rencontres pour rappeler que la chambre consulaire est là pour les accompagner dans « la formation, le développement économique, sur les ressources humaines, sur le cap de la première embauche, mais aussi l’export qui représente un passage parfois difficile », annonce la présidente de la CMA 04.

 

Une Chambre régionalisée, mais dont les décisions « ne sont pas uniquement prises à Marseille »

La CMA 04 qui est l’une des plus petites de la Région, avec celle des Hautes-Alpes, et qui depuis sa régionalisation se trouve « renforcée ». « Nous avons le soutien de professionnels et de techniciens compétents à Marseille, qui nous permettent d’avoir plus de temps sur le terrain. Ce qui n’était pas le cas avant, où chacun faisait ce qu’il pouvait dans son coin », rappelle Laure Vial. Une régionalisation qui prend en compte l’ensemble des territoires non pas par rapport au nombre d’habitants, mais avec égalité, « nous sommes autant entendus que les Alpes-Maritimes ou les Bouches-du-Rhône », assure l’élue.

 

Au centre de l’action « cœur de ville »

Du « temps » et de la « latitude » pour être sur le terrain afin d’engager les collectivités et les mairies dans une charte de proximité, dont l’objectif du dispositif est en particulier de faciliter la promotion des savoir-faire artisanaux locaux auprès des consommateurs mais aussi de maintenir et renforcer l’activité artisanale sur le territoire de la commune.

Un moyen d’inciter les élus à renforcer l’ancrage d’artisans dans des centres-villes mis à mal par le développement des grandes enseignes aux abords des communes, « dont les élus sont comptables depuis des décennies », souligne enfin Laure Vial qui estime que les maires « ont un rôle à jouer » :

 

Retrouvez l’intégralité de l'entretien avec Laure Vial, dans le Supplément avec Alex Cam, ici.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios