Alpes de Haute-Provence : « lors d’une rupture d’emploi, la création d’entreprise est une des solutions »

Alpes de Haute-Provence : « lors d’une rupture d’emploi, la création d’entreprise est une des solutions »

ÉCONOMIE / Jean-François Gonidec, nouveau président d’Initiative Alpes de Haute-Provence (IAHP), plateforme d’aide à la création et à la reprise d’entreprise, était l’invité du Supplément.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Nouveau président d’Initiative Alpes de Haute-Provence (IAHP), plateforme d’aide à la création et à la reprise d’entreprise, Jean-François Gonidec, est d’une certaine façon le nouveau patron des créateurs d’entreprises du département. Également directeur des laboratoires M&L et directeur général de l’Occitane, ce jeune sexagénaire se dit aujourd’hui arrivé « à maturation professionnelle » pour assumer « un rôle de transmetteur » à la tête d'une structure composée de 200 volontaires et « spécialistes » au sein des deux pôles situés à Digne-les-Bains et Manosque.

 

Une structure ouverte à tous

Grâce à un prêt d’honneur (à taux zéro) jusqu’à 15.000 euros, IAHP se positionne comme « un levier » et « un gage de qualité » dans les dossiers soutenus face aux banques. Un soutien essentiel pour les porteurs de projets, dont les dossiers sont examinés deux fois par mois, qui au-delà d’un soutien financier se voient également accompagnés dans la réalisation de leurs plans. « Toutes les idées ne trouvent pas toujours leurs places, mais nous sommes aussi là pour aider à corriger le tir et enrichir l’offre », précise Jean-François Gonidec.

Une aide à la création et la reprise qui porte ses fruits, puisque IAHP compte 95% de taux de réussite à travers 179 projets, en ce début novembre 2018, avec la création de 284 emplois et le soutien de 145 emplois avec 1,75 million d’euros de prêt d’honneur ayant généré plus de 11,7 millions d’euros de financement bancaire. Des chiffres en hausse de 15% par rapport aux nombres de projets accueillis, en 2017 et de + 10% pour les prêts d’honneur.

Des chiffres qui font dire à Jean-François Gonidec « qu’en période de rupture d’emploi, la création d’entreprise est une des solutions. »

Enfin, les Alpes de Haute-Provence proposant un tissu économique « éparse » et « dispersé », situé entre montagne, vallée de la Durance en passant par le Verdon, Jean-François Gonidec précise que s’il n’y a pas de projet type que la structure s’emploie à aider, les soutiens sont principalement à destination d’entreprises comprises entre un et cinq salariés, pour des projets de proximités.

 

Retrouvez l’intégralité de l'entretien avec Jean-François Gonidec, dans le Supplément Alpes de Haute-Provence avec Alex Cam, ici.

 

LR



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios