Alpes de Haute-Provence : BTP, « il ne se passe pas grand-chose en matière d’investissement public »

Alpes de Haute-Provence : BTP, « il ne se passe pas grand-chose en matière d’investissement public »

ÉCONOMIE / Philippe Piantoni, ex-président du BTP des Alpes de Haute-Provence et nouveau président de la fédération du BTP Provence-Alpes-Côte d'Azur, était l’invité du Supplément.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Si 2017 affichait une croissance de 5% en région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour le BTP, en 2018 celle-ci affiche, pour l’heure, seulement +1,5%. Une croissance quasi similaire dans le département des Alpes de Haute-Provence, pour une fédération qui ne pèse que 3% du PIB régional, loin derrière les Bouches-du-Rhône, des Alpes-Maritimes ou bien encore du Vaucluse.

Une baisse dans le département qui s’explique en deux points pour Philippe Piantoni, ex-président du BTP 04 et nouveau président de la fédération du BTP PACA : « l’exode des habitants des territoires ruraux vers les métropoles (…) et une commande publique faible. »

Plus précisément, si l’élu constate que la commande publique s’est améliorée en région, elle est moins importante dans les Alpes de Haute-Provence : « il ne se passe pas grand-chose en matière d’investissement public. »

 

Exode des populations vers les métropoles et donc moins d’activités

Un problème récurrent que connaît l’ensemble des territoires ruraux et qui pénalise le secteur du BTP. Mais un espoir de revitalisation existe en toile de fond : le projet cœur de ville lancé par l’État. Un projet signé entre les villes de Digne-les-Bains et Manosque qui pourrait revitaliser les départements ruraux et relancer le secteur de la rénovation et de la construction, selon Philippe Piantoni.

 

Retrouvez l’intégralité de l'entretien avec Philippe Piantoni dans le Supplément avec Alex Cam ici.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios