Alpes de Haute-Provence : Buralistes en Colère, « nous dénonçons l’absence d’uniformisation des taxes au niveau de l’Europe »

Alpes de Haute-Provence : Buralistes en Colère, « nous dénonçons l’absence d’uniformisation des taxes au niveau de l’Europe »

SOCIÉTÉ / Les buralistes dénoncent les distorsions qui existent au plan européen, en matière de tarification du tabac et portent comme action le refus de vendre le jeu à gratter du Loto du Patrimoine.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Pour réduire la consommation de tabac, le gouvernement a prévu des hausses successives des taxes sur les paquets de cigarettes pour atteindre, d'ici novembre 2020, un prix de 10 euros le paquet. En France, ce sont les industriels du tabac qui fixent les prix de vente mais l'État, de son côté, taxe de façon variable le prix du paquet, représentant aujourd’hui 80% du prix. La prochaine augmentation sera la sixième depuis l'arrivée du gouvernement Macron en mai 2017, après quatre années de stabilité.

 

Selon l’Organisation mondiale de la santé, en 2017, le tabac est responsable chaque année en France de 73.000 décès dont 45.000 par cancer. L’Institut national du Cancer (INCa) estime que 30% des décès par cancer sont provoqués par le tabac.

 

De son côté Christophe Chatokin, 54 ans, tient un tabac à Sisteron depuis 5 ans. Il fait partie de l’association des Buralistes en Colère. Comme ses confrères, Christophe Chatokin craint qu’avec cette nouvelle augmentation et en l’absence d’harmonisation du prix du tabac au niveau européen, cette nouvelle hausse ne soit le coup de grâce porté à la profession. C’est pourquoi les Buralistes en Colère ont interpellé le président de République sur le dossier et affichent une « alerte citoyenne » dans leurs débits de tabac.

 

« Ce n’est pas après la Santé publique que nous en avons, mais nous dénonçons l’absence d’uniformisation de la fiscalité en matière de tabac au niveau de l’Europe », C.Chatokin.

 

Pour un gel des prix jusqu’à une harmonisation des prix en Europe :

L’une des solutions serait-il d’aller vers une plus grande diversification de l’activité ? « Oui », mais cela a ses limites selon le buraliste : « on ne va pas devenir épicier. » Pour Christophe Chatokin, le risque de ces hausses consécutives des taxes est la fermeture de bureaux de tabac d’ici 2020, « 5.000 » selon lui sont menacés en France. « Nous a Sisteron, on est protégé, la frontière est assez loin, mais pour ceux qui sont proches des frontières, ils voient en plus leur commerce perdre de leur valeur. »

 

« Je comprends que des clients en passant en Italie fassent le plein en achetant une cartouche », C.Chatokin.

 

Le jeu à gratter du Loto du patrimoine, boycotté pour lancer un message fort

Pour agir, les Buralistes en Colère appellent à boycotter le jeu à gratter du Loto du patrimoine, une initiative totalement assumée par Christophe Chatokin :

Un message que ne suit pas la Confédération des Buralistes, « c’est dommage, on aimerait qu’il rejoigne notre appel » :

 

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios