Alpes de Haute-Provence : La Baume, le quartier qui fait des économies d’énergie

Alpes de Haute-Provence : La Baume, le quartier qui fait des économies d’énergie

QUOTIDIEN / Les travaux d’enfouissement des réseaux électriques et télécoms achevés cet été, vont permettre à la commune de Sisteron de faire 50% d’économie d’énergie en ce qui concerne ce quartier résidentiel. En attendant, les habitants ont retrouvé la vue... Une vue imprenable pour apprécier la Citadelle.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Ils auront duré un mois. De juin 2017 à mai 2018 : les travaux d’éclairage public et d’enfouissement des réseaux électriques et télécoms du quartier de La Baume, à Sisteron. Ils ont été inaugurés hier par le maire, Daniel Spagnou en présence, notamment, des représentants des donneurs d’ordre de ce chantier. À savoir, le SDE 04, c’est-à-dire le Syndicat d’énergie des Alpes de Haute-Provence et le SMSMD, le Syndicat mixte du sisteronais moyenne Durance d’énergie.

 

Le grand chambardement

Et pour apprécier la qualité du travail effectué, rien de mieux qu’une petite déambulation dans ce quartier résidentiel d’une cinquantaine de villas. On est là au-dessus de la Durance, et en face de la Citadelle. En tête du cortège invité à l’inauguration : Robert Gay, le président du SMSMD. « Les travaux ont été bien effectués. Toute la partie environnementale a été respectée », souligne-t-il.

 

Faire des économies

Concrètement, avec ces travaux, les câbles électriques ont été enfouis et la vingtaine de poteaux qui les supportaient ont notamment été retirés. Des lampadaires à led ont été installés.

 

« L’avantage du led, c’est qu’il fait économiser 50% d’énergie. À un moment où on nous dit qu’il faut faire des économies d’énergie, il faut que les communes donnent l’exemple et là, le quartier de La Baume en donne un exemple concret », D. Spagnou

 

 

La satisfaction des habitants

Et au bout du compte, ce sont les habitants qui redécouvrent leur lieu de vie, comme Jean-Louis : « maintenant, on a une belle vue sur la Citadelle, il n’y a plus de poteaux devant et puis c’est sécurisant. »

 

Georges, l’un de ses voisins âgé de 71 ans, acquiesce. Lui, n’exprime qu’un seul regret : « les hirondelles n’auront plus d’endroit pour se poser puisque les fils ont été retirés ».  

 

Q. Perez de Tudela



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios