Alpes de Haute-Provence : « avec le plan gouvernemental la CCI PACA perdra 20% de ses effectifs et la CCI 04, 30% »

Alpes de Haute-Provence : « avec le plan gouvernemental la CCI PACA perdra 20% de ses effectifs et la CCI 04, 30% »

ÉCONOMIE / Daniel Margot, président de la CCI 04 et Roland Gomez, président de la CCI PACA étaient les invités du Supplément.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

« Oui, nous n’aurons pas le choix, nous allons devoir licencier ! » lancent à contre coeur Roland Gomez, président de la Chambre de commerce et d'industrie Provence Alpes Côte d'Azur (CCI PACA), et Daniel Margot, président de la Chambre de commerce et d'industrie des Alpes de Haute-Provence (CCI 04).

Une décision qui fait suite à l’annonce de la réduction de quelque 400 millions, sur quatre ans, de la ressource fiscale affectée aux chambres consulaires. C’est en effet en début juillet dernier que Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances a présenté aux CCI de France, un programme de coupe budgétaire, souhaitant une « transformation en profondeur » des CCI jugée « indispensable»

 

« En cinq ans les CCI ont déjà perdu 50% de la taxe pour frais de chambre (TFC).  Concrètement si l’État va jusqu’au bout, en région, c’est une baisse d’effectif de 20 % et dans les Alpes de Haute-Provence de 30% », Roland Gomez et Daniel Margot.

 

Roland Gomez et Daniel Margot :

 

Pourquoi une nouvelle coupe dans les budgets ?

En résumé, Bruno Le Maire considère que, jusqu’alors, les CCI n’ont pas toutes joué le jeu du développement économique, certaines ayant préféré se constituer des bas de laine avec le système de taxe pour frais de chambre, ou en se créant du patrimoine, plutôt que de le réinjecter dans le développement économique des territoires. « C’est vrai » concède Roland Gomez, « mais ce n’est pas le cas de toutes, comme dans les Alpes de Haute-Provence » renchérit Daniel Margot.

 

Mais le travail de lobbying ne fait que débuter

Pour autant, les présidents rappellent que « quand on se bat on peut aussi gagner. Et notre travail de lobbying avec les élus n’est pas fini. » Se tournant vers les élus locaux, les parlementaires des Alpes du Sud et particulièrement le député (LREM) des Hautes-Alpes, et rapporteur général du budget, Joël Giraud, Roland Gomez et Daniel Margot comptent bien faire entendre au gouvernement que toutes les CCI ne peuvent être mises à la même enseigne. En clair, « il faut que les riches payent pour les pauvres » annonce Roland Gomez.

Reste à savoir si Bruno Le Maire entendra ces arguments ? C’est en tout cas ce que défendront Daniel Margot et Éric Gorde (président de la CCI 05) lors d’une rencontre conjointe avec le ministre le 18 septembre prochain.

 

Retrouvez l’intégralité de l'entretien avec Roland Gomez et Daniel Margot dans le Supplément Alpes de Haute-Provence avec Alex Cam ici.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios