Alpes de Haute-Provence : Colmars les Alpes prépare sa Fête médiévale

Alpes de Haute-Provence : Colmars les Alpes prépare sa Fête médiévale

LOISIRS / La manifestation, qui joue un rôle central dans l'activité économique du territoire, débutera vendredi soir et se tiendra jusqu'à dimanche soir. Au programme, notamment, des tirs de catapulte.

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Elle est née en 1993 à Colmars les Alpes et elle va souffler, cette année, ses 24 bougies : la Fête Médiévale. La manifestation débutera vendredi à partir de 18 heures. Et comme chaque année, elle se déroulera jusque dans la nuit de dimanche. Pendant trois jours, le public pourra assister à des spectacles, déambuler dans les allées d’un marché médiéval nocturne ou d’un camp médiéval entièrement reconstitué.

Au programme, également, et c’est une nouveauté, cette année, le tir de catapulte. Il sera animée par la Chevalerie de la Cailleterie, venue de la Creuse. « Ses membres installeront l'engin au pied du Fort de France. Ils s’adonneront à des tirs de catapultes samedi et dimanche, à 11 heures, 15 heures 30 et 17 heures. C’est assez impressionnant et ça devrait plaire au gens », détaille le chargé de mission tourisme à la mairie de Colmars les Alpes, Gilles Gravier, qui est aussi co-organisateur de la Fête médiévale, « Tout est organisé pour que cette démonstration se fasse dans des conditions de sécurité optimale. »

 

25.000 euros de coût, mais des retombées économiques attendues

Et bien sûr, l’organisation de l’ensemble de la manifestation nécessite beaucoup de bras. 45 bénévoles sont mobilisés, cette année. Une manifestation qui représente aussi un coût assez conséquent pour la commune. Le budget de la Fête médiévale, c’est 25.000 euros. Cela dit, les retombées économiques sont considérables, selon le co-organisateur : « ce sont des retombées économiques pour la commune, mais aussi, bien au-delà. Parce qu’à Colmars les Alpes, nous ne disposons que trop peu d’hébergements marchands », détaille le co-organisateur.

 

« C’est difficile de l’estimer, mais ça génère vraiment une économie fort conséquente dont la Haute-Vallée du Verdon ne sait plus et ne pourrait plus se passer », Gilles Gravier

 

L’année dernière, la commune avait accueilli plus de 20.000 visiteurs sur les trois jours de manifestation.

 

Q. Perez de Tudela



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios